ActualitésSociété

REDESSAN Deux jours de vrai cinéma et trois films en 35mm

Dans la cour des écoles de Redessan, le lieu estival du festival.

Nous ne sommes pas l'été en plein air où l'excellent festival se tient, mais en hiver à Redessan, au moment de Noël, Jean-Paul Boyer (1921-1974) invitait les enfants du village dans la salle de projection de son laboratoire cinématographique pour une séance de dessins animés...

Qui était Jean-Paul Boyer ? Natif de Redessan, il inventa au début des années 1950 une série de dispositifs permettant de sauver de la destruction les images fixées sur les premières pellicules argentiques de l’histoire du cinéma, rien que ça ! En fait, et grâce à son talent, furent sauvés des films des frères Lumière, de Méliès ou de Chaplin, mais aussi des productions Pathé, Gaumont, Warner, Fox, MGM...

(Photo Libre de droit).

En souvenir, l’association " Jean-Paul Boyer, Culture et Cinéma à Redessan " née en 2014 grâce à Benoît Baillet et Aurélien Colson, propose trois projections en pellicule argentique 35 mm les 20 et 21 décembre 2019. C'est à la salle des Fêtes " Numa-Gleizes ", avenue de la République à Redessan, que les films seront projetés.

Mais quels films pourront voir les badauds qui feront l'effort de se déplacer pour vivre une expérience quasi unique ? Le vendredi 20 décembre à 18 h 30, c'est une séance version années 1980 qui fera leur bonheur. Une projection, bien sûr, en 35 mm du film d'Étienne Chatiliez, La Vie est un long fleuve tranquille (1988). Le tarif est fixé à quatre euros et est identique pour les trois projections (gratuit adhérents).

(Photo Libre de droit).

Le lendemain, samedi 21 décembre à 15h, Brisby et le secret de NIMH, un film d’animation de Don Bluth datant de 1982 sera lui aussi à découvrir. Entrée gratuite pour tous. Par contre, à 18h30, c'est le film Vacances romaines, comédie romantique de William Wyler avec Gregory Peck et Audrey Hepburn (qui reçut un Oscar et un Golden Globe) de 1953, en VOST et toujours en 35 mm).

L’objet de l’association est de mettre en lumière la contribution de J-P Boyer au patrimoine cinématographique. Elle organise à Redessan le Festival de cinéma argentique. Avec l’aide d’universitaires spécialisés, elle a entrepris des recherches afin de réaliser une exposition et un ouvrage retraçant les travaux de Boyer et son laboratoire. Un colloque est envisagé pour le centenaire de la naissance de Boyer né en 1921...

Vous pouvez naturellement aider l'asso en y adhérant contre un chèque de 10 euros à l’ordre de " Association J.-P. Boyer " - 1960, chemin du Mas Pascaly - 30 129 Redessan.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité