ActualitésSociété

BAGNOLS Le futur Ehpad municipal sort de terre

Les élus et les personnes impliquées dans le chantier du futur Ehpad de Bagnols ont visité la chambre-témoin de l'établissement ce mardi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le nouvel établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) municipal de Bagnols est en construction depuis plusieurs semaines. Pour le faire au mieux, la mairie collabore avec le centre hospitalier, notamment par le biais d’une chambre-témoin.

Si le bâtiment est encore loin d’être fini —il reste encore un an de travaux, de l’aveu même du maire Jean-Yves Chapelet—, une chambre du rez-de-chaussée est bien plus avancée que le reste. Il s’agit d’une chambre-témoin, qui préfigure ce que sera l’Ehpad.

Elle a un seul et unique but : « relever le plus de défauts possibles, tous les détails, pour pouvoir faire les modifications nécessaires », explique Fabrice Calves, ingénieur bâtiment au centre hospitalier de Bagnols, qui collabore avec la mairie sur le chantier du nouvel Ehpad du Bosquet. « Lorsque nous avons démarré ce projet, le centre hospitalier venait de terminer l’Ehpad des 7 Sources, donc nous leur avons demandé un coup de main », retrace le maire.

Il faut dire que la mairie ne veut pas se louper sur ce projet, d’un montant de dix millions d’euros. Alors elle profite de l’expertise du centre hospitalier, mais aussi du personnel médical de l’Ehpad, qui a été associé à la conception du nouveau bâtiment. Et déjà, en quelques semaines, de nombreuses modifications ont été prescrites : elles vont du faux-plafond, trop bas, à la couleur et la hauteur de la tête de lit, en passant par une modification de l’armoire de la chambre pour qu’elle puisse accueillir les valises. Côté salle de bains, la prise de courant a été déplacée, et les mitigeurs du lavabo et de la douche vont changer de tête. « Et nous avons vu la dernière coquille ce matin, le positionnement de l’appel-malade », ajoute Fabrice Calves. Positionné à côté du WC, l’appel-malade est inaccessible dans la douche, notamment en cas de chute. Il va donc être repositionné.

Bref, une somme d’aspérités plus ou moins importantes mais que la mairie et le centre hospitalier ont pour mission de lisser dans les quelque 77 chambres du futur établissement. Un établissement qui doit s’adapter à l’évolution du public des Ehpads : « Aujourd’hui, le GIR (le degré de dépendance des personnes, ndlr) est beaucoup plus élevé, ça doit rentrer en ligne de compte », affirme Jean-Yves Chapelet, suivi par Fabrice Calves et la directrice de l’Ehpad municipal du Bosquet Céline Cavaillé. En clair, on rentre de plus en plus tard en Ehpad, et en situation de plus grande dépendance.

Pour y faire face, il faut donc que le bâtiment soit un allié du personnel médical et des patients, ce qui est loin d’être le cas dans le bâtiment actuel, obsolète : « dans l’Ehpad d’aujourd’hui, les gens s’épuisent », souligne le maire. Dans le nouveau, un système de rails avec lève-malade donnera un meilleur confort à la cinquantaine de personnes qui composent le personnel de l’établissement, et au patient. Idem du côté de la maladie d’Alzheimer : le nouvel Ehpad disposera d’un espace dédié de 15 places, avec une salle de vie commune et un jardin clos notamment, histoire de répondre un peu mieux à la demande croissante dans le domaine.

Reste désormais à finir le chantier, auquel les entreprises locales participent : « toutes les entreprises sont issues du bassin d’emploi », souligne le chargé d’opération à la Segard, assistant à la maîtrise d’ouvrage pour le compte de la mairie, Frédéric Jalad. « Nous ne les avons pas privilégiées, elles ont joué le jeu, notamment sur la clause d’insertion sociale », abonde le maire.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité