A la uneActualitésRCNG NîmesSports Gard

RCN Une défaite rageuse à Rajon

Ce match retour a été tendu entre Nîmois et Berjalliens (Photo Armand Véron)

En tête quasiment tout le match, le RCN a craqué à la dernière minute face à Bourgoin, encaissant une défaite 14-10 au stade Pierre-Rajon. Un scénario cruel pour les Nîmois qui enchaînent une quatrième défaite consécutive et qui peuvent quasiment dire adieu au Yves-du-Manoir. 

Sur une série de trois défaites consécutives avant le match, quasiment détaché de la sixième place qualificative au Yves-du-Manoir, le Rugby Club Nîmois n'avait rien à perdre en se déplaçant à Bourgoin-Jallieu. Une équipe professionnelle, cinquième du championnat, qui lutte pour le Jean-Prat et la montée en Pro D2. Des univers différents et pourtant ce sont les Nîmois qui ont dominé la première période.

Une première longue séquence de possession dès le début de la partie donnait le ton et mettait les Pirates en confiance. Et même si Cachet, le buteur berjallien, ouvrait la marque (3-0, 11e), les visiteurs ne rougissaient pas. La percée de Pichard était relayée par Ravanello qui servait Simon pour un essai collectif conclu tout en puissance. Roche qui venait de manquer de peu la cible sur une pénalité de 60 mètres, transformait et le RCN prenait la tête des opérations (3-7, 19e).

En tête à la pause

Le demi d'ouverture nîmois avait ensuite l'occasion de rajouter trois points mais son ballon se dérobait du cadre au dernier moment (25e). "On a vraiment des bonnes intentions, c'est positif. Faudrait que l'on mette des points pour valider les efforts", réagissait et demandait Armand Mardon, au micro de nos confrères de La Chaîne L'Équipe.

Samuel Roche s'exécutait et répondait à la pénalité réussie par Cachet (6-7, 31e) en redonnant quatre points d'avance aux siens (6-10, 35e). Libérés, les joueurs du RCN posaient de vrais problèmes aux Isérois qui perdaient patience. Pourtant, sur la deuxième échauffourée, la pénalité était renversée et Cachet transformait son coup de pied (9-10, 40e). En tête à la pause, les Rouge et Vert devaient redoubler d'efforts en seconde période.

Crucifié à la dernière minute

Sous une pluie battante, avec un terrain gras, les hommes de Mardon se jetaient corps et âme dans la bataille. Le décor du vrai match de rugby âpre et rude était planté. Simon y laissait quelques plumes et devait subir un protocole commotion après un KO passager (55e). Le score ne bougeait pas sur une pelouse qui se dégradait de plus en plus.

C'est au courage que les Nîmois pouvaient espérer triompher. Ces derniers gagnaient des pénalités importantes sur des erreurs des Berjalliens qui faisaient preuve de fébrilité. Leur tunique blanche totalement tâchée de boue, les visiteurs ne lâchaient pas et menaient toujours à l'entame des dix dernières minutes. Ils donnaient tout, à l'image de Rémy Pichard qui sortait en boitant bas, touché à la cheville.

Mais le sort était cruel avec le RCN, Bouet plantait un essai à la dernière minute (14-10, 80e). Un scénario terrible pour des Nîmois qui ont mené toute la rencontre. L'exploit n'est pas passé loin et ça laisse de l'espoir pour le déplacement à Aubenas, début janvier. En attendant, c'est la trêve. L'occasion de récupérer des blessés et d'oublier la frustration de cette défaite rageuse à Rajon.

Corentin Corger

12e journée de Fédérale 1. Stade Pierre-Rajon. BOURGOIN - NÎMES 14-10. (mi-temps : 9-10). Points pour Bourgoin: pénalités de Cachet (11e, 31e, 40e), essai de Bouet (80e). Points pour Nîmes : essai de Simon (19e), transformation de Roche (19e), pénalité de Roche (35e). 

Bourgoin : Gaborit (Turrel, 60e) Phalip (Bezuidenhout, 49e) , Stragiotti (Heugas, 60e) - Jaillard, Kirkwood (Milanole, 49e) - Rivoire, Lepage, Leonte - Perret-Tourlonias (Helmer, 62e), Nicolas - Eymond, Bosch (Giordano, 31e), Mawalu, Bouet - Cachet. Remplaçants non utilisés : Rabatel, De Fleurian. 

Nîmes : Nouri (Marra, 63e), Nierat, Daniel (Gori, 63e) - Leboulanger (Vernier, 55e), Gonzalez (Gely, 63e) - Roca, Sparano, Simon (Barnerias, 55e) - Ravanello (Pichard, 67e), Roche - Chiker, R. Pichard (Mazet, 71e), Mazet (Faucquez, 56e), Bosca - Darmon. Remplaçants non utilisés : Pupier. Entraîneur : Armand Mardon. 

Évolution du score : 3-0 (11e), 3-7 (19e), 6-7 (31e), 6-10 (35e), 9-10 (40e), 14-10 (80e). 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité