A la uneActualités

VIDÉO PASSIO’Nîmois (Épisode 6) : Daniel Richard, au naturel

À l'occasion des fêtes de Noël, Objectif Gard aborde de manière légère les élections municipales à Nîmes en vous proposant une séquence vidéo avec chacun des six candidats déjà déclarés. Yvan Lachaud, Jean-Paul Fournier, Jérôme Puech, Daniel Richard, David Tebib et Yoann Gillet vont ainsi dévoiler une de leur passion et vous les découvrirez certainement sous un nouveau jour. Ça s'appelle "Passio'nîmois" et c'est à retrouver les samedis et dimanches, à 21h, pendant les vacances de Noël. 

On arrive au terme de notre saga ! Après avoir visité la crèche monumentale d'Yvan Lachaud, écouter Jérôme Puech lire "Poèmes à Lou", Yoann Gillet nous parler de ses voyages, entendre que David Tebib avait vu 400 fois les "Dents de la mer" et les souvenirs de Jean-Paul Fournier au stade Jean-Bouin, nous terminons en beauté avec Daniel Richard. Le candidat écologiste de 75 ans est un amoureux de la nature. Il nous présente son fidèle compagnon "Taù", un cocker, et évoque comment il parvient à se ressourcer auprès des arbres. Un sixième et dernier épisode à retrouver en vidéo ci-dessous :

 

Etiquette

1 commentaire sur “VIDÉO PASSIO’Nîmois (Épisode 6) : Daniel Richard, au naturel”

  1. Malgré toute l’affection que je peux porter à ces fidèles et attentionnés compagnons que sont les cockers (j’en ai eu un il y a fort longtemps), je ne crois pas, Monsieur Richard, que l’écologie se résume à un chien et au resourcement auprès des arbres. A ce propos d’ailleurs on ne vous a pas vu très souvent à Nîmes pour défendre la cause des arbres, sévèrement malmenée récemment par les autorités locales, municipalité ou conseil communautaire. Peut-être n’est ce pas votre préoccupation première que de défendre la nature en péril. Je vous rappelle néanmoins que c’est essentiellement cela le rôle de l’écologie, de préserver ce qui sert encore (mais pour combien de temps ?) d’habitat à Homo sapiens. Lorsque cet habitat aura disparu, que deviendra cette espèce ? Peut-être me direz vous que vous n’avez pas à en faire grand cas, vu que vous êtes plus proche de votre extinction que de votre naissance. De plus, PDG d’une entreprise qui réalise une bonne partie de son chiffre d’affaires grâce à la livraison à distance (par voie routière, je suppose) vous n’avez pas l’air de trop vous soucier des effets néfastes sur la nature et le réchauffement climatique. Dans ces conditions, tant d’affichage « écologique » me laisse songeur, et me fait penser que, derrière pourrait se cacher quelque chose de moins sympathique. L’avenir nous le dira, mais il est d’ores et déjà regrettable qu’autant d’ « écologistes » et autres militants de « gauche » se soient laissés attirer par vos propos trompeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité