A la uneActualitésPolitique

ALÈS Fabien Gabillon, médecin de campagne… électorale

Fabien Gabillon, tête de liste de "Alès est à vous". Photo Tony Duret / Objectif Gard
Fabien Gabillon, tête de liste de "Alès est à vous". Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce qui n’était qu’un secret de polichinelle a été officialisé ce vendredi matin : l’ancien socialiste Fabien Gabillon sera la tête de liste d’un mouvement citoyen baptisé « Alès est à vous ».

Et une liste citoyenne de plus ! Après « le Printemps alésien » du communiste Paul Planque, le « Alès en commun » de Marc Peyroche, c’est maintenant Fabien Gabillon qui propose son mouvement citoyen avec « Alès est à vous ». Mais cette fois, assurent les membres de ce jeune mouvement, c’est plus citoyen que chez les autres. « Pour nous, une liste citoyenne, c’est là où un parti politique n’est pas en tête », développe Fabien Gabillon en faisant clairement allusion au "Printemps alésien".

Pour illustrer le propos de la tête de liste, l’ancien Gilet jaune Henri Gouny, qui était il y a quelques semaines encore auprès de Paul Planque (il avait d’ailleurs signé la pétition d’Alès citoyenne et rassemblée, Ndlr), cite son propre exemple : « On nous avait vendu Alès citoyenne et rassemblée comme une liste citoyenne. Et le parti politique devait être en retrait. Sauf qu’au bout de deux-trois réunions, ils ont mis le Parti communiste devant. Ce n’est pas une critique des personnes, mais des appareils. Et certains d’entre nous ne se sont plus reconnus ». C’est ainsi qu’Henri Gouny et son camarade de gilet, Gimmy Pages, ou encore l’Insoumis André Borg, se sont tournés vers Fabien Gabillon, médecin de son état, qui dit avoir plein de remèdes pour Alès la malade.

Une partie des membres de la liste de Fabien Gabillon "Alès est à vous". Photo Tony Duret / Objectif Gard
Une partie des membres de la liste de Fabien Gabillon "Alès est à vous". Photo Tony Duret / Objectif Gard

En bon docteur, Gabillon commence par établir le diagnostic de son patient. Et celui-ci est mal en point : « Alès est une ville pauvre avec un taux de chômage de 14,8% au deuxième trimestre 2019 […] La population stagne, voire régresse : au dernier conseil municipal, le maire, Max Roustan, annonçait 40 251 habitants. On était à 40 851 en 2011. Le revenu médian des Alésiens est de 16 337€/an. Les jeunes actifs et les plus diplômés s’en vont… » Il faut donc stopper l’hémorragie.

Au chevet de sa ville

Pour les remèdes, brièvement abordés et qui seront davantage développés dans les semaines à venir auprès des Alésiens, l’ancien Gilet jaune Gimmy Pages - qui n’est pourtant pas médecin - propose des… consultations : « Il y aura une consultation systématique des Alésiens sur les projets importants ». Henri Gouny détaille le reste : « On a travaillé sur plusieurs projets : la mobilité dans la ville d’Alès, l’amélioration des transports, proposer la gratuité. Mais aussi l’éducation, la culture, l’Agglo… ». Et le mot de la fin revient à la tête de liste : « On pourrait créer une cuisine centrale avec un objectif de 50% de bio dans les cantines dans un premier temps […] En matière de tourisme, il faudrait créer un camping et une auberge de jeunesse », préconise Fabien Gabillon. La consultation était gratuite.

Tony Duret

Pour contacter "Alès est à vous" : 06 79 06 17 88 / mail : libresalesiens@gmail.com / ou sur la page Facebook sur ce lien

Relire aussi : Une "vraie liste citoyenne" en gestation

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité