ActualitésPolitique

VAUVERT Un dernier conseil pour tirer les comptes au clair

Le dernier conseil de la mandature s'est tenu ce lundi. (photo Boris Boutet)

Le 48e et dernier conseil de la mandature s'est déroulé ce lundi à Vauvert. L'occasion pour la majorité d'afficher les résultats financiers de la commune. 

On attendait une passe d'armes entre majorité et opposition au moment de la présentation des comptes administratifs. On n'a finalement eu droit qu'à de timides escarmouches. Siégeant entre Jean-Pierre Gusaï et Philips Vellas, désormais soutiens du candidat du Rassemblement national Jean-Louis Meizonnet, Joëlle Cachia-Moreno a dégainé la première, reprochant à la majorité de faire voter la vente de terrains à la Segard. "Vous auriez pu attendre les élections pour laisser à la prochaine équipe la possibilité de faire ce choix."

"C'est un projet de longue date, il était de notre responsabilité de le mener à son terme. Dois-je vous rappeler qu'il y a six ans, votre majorité avait souscrit un emprunt à trois mois des élections ?", a répliqué Jean Denat.

En dehors de cette timide offensive, l'opposition est restée étonnement discrète ce lundi, se contentant de s'opposer sans lire la moindre déclaration au moment de la présentation des comptes administratifs du budget principal de la commune. "Je tenais à ce que les finances communales soient présentées aujourd'hui pour que la campagne ne soit pas polluée", a justifié le maire, Jean Denat.

Jean-Louis Meizonnet, le 2e partant de la droite, a attendu la fin du conseil pour lire sa déclaration. (Photo Boris Boutet)

Il a finalement fallu attendre la fin du conseil municipal pour assister à une déclaration de Jean-Louis Meizonnet, fustigeant l'attitude du maire. "Au cours de ce mandat, nous avons été une opposition constructive, mais nous avons toujours voté contre vos budgets car nos orientations auraient été différentes si nous étions à la tête de l'exécutif, a estimé l'élu du Rassemblement national. De votre côté, vous n'avez cessé d'être clivant et de stigmatiser l'opposition."

"Ces six dernières années, vous voté 981 délibérations sur 1 117. Nombre d'entre elles étaient importantes. Vous les avez votées parce que vous aviez envie de le faire ou parce que nous n'aviez pas assez travaillé vos dossier, a répondu le maire lors de sa dernière intervention. Nos relations sont toujours restées dans le cadre républicain et je vous souhaite à tous et toutes une bonne campagne." Nul doute qu'elle laissera à chacun l'occasion de se montrer plus offensif.

Boris Boutet

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité