ActualitésPolitique

TAVEL Céline Seyller présente son programme et sa liste « Tavel pour tous »

Céline Seyller (écharpe rose) est la tête de liste de "Tavel pour tous", une liste de 19 personnes. (Marie Meunier / Objectif Gard)

"Analyser, étudier, concerter et agir" : c'est la rengaine de Céline Seyller, tête de liste de "Tavel pour tous". Elle s'est entourée de 18 colistiers pour composer une équipe apolitique car "ce qui prime, ce n'est pas l'étiquette, mais les valeurs."

Valeurs qu'elle n'a jamais retrouvées au sein de la majorité actuelle. Dès 2015, la deuxième adjointe "n'a très vite pas adhéré au fonctionnement" et relève "des divergences sur ce qu'est l'exercice de la démocratie." En octobre de la même année, on lui a retiré ses délégations. Depuis, elle exerce sa fonction comme elle le peut "sans commission et sans information. Ce mandat a été très difficile mais formateur. Ça a permis d'avoir la vision démocratique qu'on a actuellement", assure la tête de liste. C'est aussi cela qui l'a poussée à se présenter.

De l'équipe municipale en place, elle a été suivie par Xavier Charmasson, conseiller municipal majoritaire lui aussi "mis à l'écart", mais aussi par Marie-France Chabaud et Roger Maby, de l'opposition. Tous trois sont dans la liste complétée par 15 autres personnes de la société civile. Céline Seyller désire que chaque élu ait une voix et casser cette "vision pyramidale pour un fonctionnement horizontal". Et cela passera par la remise en place des fameuses commissions auxquelles chaque administré qui le souhaite pourra prendre part, si l'équipe est élue.

Mais le sujet phare et à la fois complexe à Tavel, c'est l'urbanisme. Pour y répondre, Céline Seyller a intégré dans son équipe Pascal Ruiz, urbaniste de métier : "Il est compliqué de développer un urbanisme sans vision, sans planification, au coup par coup. [...] Il ne faut pas le faire de manière irréfléchie", insiste-t-il, avant de poursuivre : "Il faut se reconcentrer sur le cœur du village, mettre en valeur le patrimoine, soutenir le commerce."

Et quid du PLU (plan local d'urbanisme), qui a suscité tant de polémiques ? "Il y a urgence à agir mais à attendre aussi. Le diagnostic n'est pas posé sur la circulation, les réseaux...", réplique Pascal Ruiz. "Les projets sont montés à l'envers. Ils n'étudient pas, ils agissent", rempile Céline Seyller. L'équipe aimerait récupérer une partie du PLU qui est lancé, si c'est possible, afin d'éviter des années d'attente et de gros frais supplémentaires. "Mais je suis inquiet de l'état de la procédure. On ne peut pas continuer avec des bases obsolètes. Il faut mettre ça à jour et au clair", conclut l'urbaniste.

De la vidéo-protection et une police municipale basée sur la prévention

Autres points du programme : "Tavel pour tous" veut donner la priorité aux piétons et aux modes de déplacement doux en ville et trouver des poches de stationnement en périphérie. Les colistiers souhaitent aussi mettre en place une police municipale "dans un esprit préventif et pas répressif". "Depuis que le garde-champêtre n'a pas été remplacé en 2016, le village a basculé dans la petite délinquance", constate Henri Berger, aussi colistier. Ce poste s'accompagnerait de l'installation de vidéo-protection. "Ce ne sera pas utilisé pour de la verbalisation en direct, c'est vraiment pour aider les enquêtes en cas d'enlèvement d'enfant, de cambriolage...", précise la candidate.

Elle l'affirme, tous les projets qu'elle et son équipe imaginent contribuent à un objectif commun : tisser du lien et contribuer au mieux-vivre ensemble. Dans cette ligne, elle espère mettre en place à disposition des habitants des bacs en pierre de Tavel pour qu'ils se joignent au fleurissement participatif du village. Les idées d'un composteur collectif et de l'opération "façade" sont aussi évoquées. Les candidats veulent aussi mettre en place une convention entre les associations et une auto-école : en échange de quelques heures de bénévolat, les jeunes recevront une aide pour passer leur permis.

Marie Meunier

La prochaine réunion de "Tavel pour tous" aura lieu le jeudi 5 mars à 19 heures, à la salle des fêtes. 

La liste (dans le désordre) : Roger Maby, Hélène Argilier, Stéphane Gimenez, Nadia Zrad, Henri Berger, Naïma Lavaud, Alain Verdi (2e de la liste), Céline Seyller, Jennifer Martinez, Xavier Charmasson, Géraldine Gheysens, Jean-Daniel Kapferer, Nathalie Pascal, Cédric Dumas, Stéphanie Camerano, Stéphanie Delavenne, Julien Brunet, Pascal Ruiz et Marie-France Chabaud. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité