ActualitésPolitique

ROQUEMAURE Nathalie Nury dévoile son programme

Nathalie Nury, tête de liste de "Tous unis pour Roquemaure" avec une partie de son équipe. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Plutôt qu'un local de campagne, Nathalie Nury a choisi un camping-car pour sillonner tous les quartiers de Roquemaure. Une manière d'aller à la rencontre des habitants, même les plus excentrés. 

Élue en 2008 sous Guy Pécoul, première adjointe ensuite sous Roger Queyranne, dans l'opposition depuis 2014 face à la majorité d'André Heughe, anciennement encartée au Parti socialiste, mais aussi conseillère départementale depuis 2012, Nathalie Nury n'en est pas à son coup d'essai. Pour les municipales, elle a choisi une équipe "à l'image du village avec des gens de tout bord".

Contrairement aux élections municipales de 2014, elle s'est unie à Luc Rousselot, qui est n°8 de sa liste "Tous unis pour Roquemaure". Elle compte aussi sur Marie-Claire Granier, Michel Berardo et Karine Ferraro, actuellement dans l'opposition. Elle mise aussi sur l'expérience de Gilles Colombier et Philippe Inderbitzin, déjà élus sous Guy Pécoul. L'ancien maire, Roger Queyranne (DVD), est 30e de la liste.

"Notre première proposition concerne la propreté de la commune", assure Nathalie Nury. Elle soulève le problème des habitants qui n'ont pas la place de garder leurs poubelles chez eux entre les deux ramassages hebdomadaires. "Alors ils mettent sur le trottoir et se font verbaliser", déplore la tête de liste, qui veut augmenter la périodicité de ramassage et installer des endroits de stockage pour ceux qui manquent de place.

Une nouvelle école maternelle et un pôle médical

Elle souhaite aussi réinvestir le centre-ville "devenu paupérisé" et lutter contre les logements vacants. Concernant l'urbanisme, la candidate veut supprimer le goulot d'étranglement de l'Escatillon et le mettre en sens unique avec l'aménagement de pistes cyclables. Elle veut créer une esplanade sur le boulevard national et déplacer le marché en cœur de ville. Pour la route de Sauveterre, à l'entrée sud de Roquemaure, Nathalie Nury imagine une voie réaménagée avec une voie piétonne : "Les gens qui veulent y aller à pied ou à vélo ne peuvent pas. Elles n'osent même pas le faire."

Du côté de l'avenue Jeanne-Barthélemy, elle aimerait construire une nouvelle école maternelle sur la zone de l'ancienne gendarmerie et aussi réaliser un pôle médical. "On a centré notre programme sur la vie quotidienne, pour rendre le village agréable", poursuit Nathalie Nury, qui pointe du doigt l'une des propositions du maire sortant qui est de construire un pôle culturel. "Ce n'est pas une mauvaise idée mais pas maintenant. Il y a 5 km de voirie à refaire d'urgence", argue-t-elle. Elle vise également 10 % d'économie sur le budget de fonctionnement de la commune grâce aux économies d'énergie, à l'éclairage solaire, l'installation de panneaux photovoltaïques sur certains bâtiments...

Marie Meunier

La liste : Nathalie Nury, Philippe Faure, Lauriane Gomis, Christian Candela, Soraya Bon, Gilles Colombier, Karine Ferraro, Luc Rousselot, Claire Seguin, Michel Berardo, Isabelle Assemat, Philippe Inderbitzin, Manon Graveleine, Lionel Jourdan, Nicole Bouche, Marc Couzelas, Solenne Emanuelli, Sylvain Reboul, Cora Munoz, Luc Pacini, Yvonne Sauvat, Luc Euzet, Sandrine Cottaz, Christian Garcin, Marie-Claire Granier, Christophe Mortreux, Clarisse Chapuis, Yannick Jaumouille, Marie-Françoise Courbis, Roger Queyranne, Claudine Mattio. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité