ActualitésPolitique

MUNICIPALES L’intersyndicale CGT FSU Sud a envoyé une charte sociale aux candidats du Gard rhodanien

Patrick Lescure de la CGT, Mohammed Hammani de FSU, et Adrien Couffin de Sud Solidaires, ont présenté la charte sociale qui est envoyée à tous les candidats aux municipales dans le Gard rhodanien. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Cette semaine, l'intersyndicale CGT FSU Sud Solidaires a envoyé par courrier une charte sociale aux candidats aux élections municipales dans le Gard rhodanien, notamment ceux de Bagnols-sur-Cèze et de Pont-Saint-Esprit en priorité. Ils pourront s'y engager en la signant.

"On ne demande pas à gérer à la place des élus mais on a un avis", affirme Patrick Lescure, secrétaire de l'union locale bagnolaise de la CGT. En préambule de la charte, il est demandé aux candidats de se positionner pour ou contre la réforme des retraites contre laquelle les syndicats se battent depuis des mois : "Ce ne sont pas eux qui la votent mais ce sont eux qui vont en subir les conséquences. Si la loi passe telle quelle, il y aura un appauvrissement général de la population", assure-t-il.

Sur la deuxième partie du document, "on interroge les politiques sur leurs compétences". Par exemple maintenir et investir dans les services publics de proximité. "Le numérique ne va pas tout remplacer. Je côtoyais des salariés désarçonnés pour remplir leur dossier de retraite. Les élus doivent avoir viscéralement en eux la défense des services publics", poursuit Patrick Lescure.

Autres points figurant dans la charte : entretenir les écoles et veiller à avoir des ATSEM titulaires, en nombre suffisant et les accompagner dans leur formation, et agir pour le maintien de l'éducation prioritaire dans le territoire. "Les enfants du territoire n'ont plus l'aide nécessaire pour avoir les mêmes chances de réussite que les autres. Les problèmes demeurent, on fait comme s'ils avaient disparu", atteste Mohammed Hammani, enseignant et représentant local FSU.

Plus de transparence sur la gestion de l'argent public

Bien conscients que beaucoup de choses "se jouent à l'Agglo", les syndicats souhaitent que les candidats se positionnent aussi sur les sujets de la ligne ferroviaire Pont-Saint-Esprit-Avignon-Nîmes, mais aussi relancer le port fluvial de l'Ardoise, "au moins, ce qu'on transporte par bateau, on ne l'a plus sur les routes", pointe Patrick Lescure. Il veut aussi prendre la température sur le projet de la Rhodanienne "qui désengorgerait aussi les routes qui ne sont plus adaptées au transport routier. Une 2X2 voies attirerait les acteurs économiques".

Les syndicats attendent aussi plus de transparence sur la gestion des deniers publics et aussi d’œuvrer au vivre-ensemble "de manière à éviter la ghettoïsation des quartiers et favoriser l'intégration sociale." Niveau agriculture, écologie et environnement, ils mettent un point d'honneur sur le recours aux circuits courts pour alimenter en repas bio les cantines mais aussi de favoriser les espaces verts et le boisage des écoles. Et enfin, maintenir voire renforcer la politique culturelle déjà en place : "On n'est pas le territoire le plus défavorisé niveau culture. On a une politique active, il faut qu'elle perdure", dit Patrick Lescure, appuyé par Mohammed Hammani qui conclut : "La culture, c'est ce qui fait le lien, ce qui rend plus intelligent et rend les gens plus observateurs de ce qu'il se passe autour d'eux."

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité