ActualitésPolitique

MUNICIPALES À Rochefort-du-Gard, Rémy Bachevalier s’impose dès le premier tour

Rémy Bachevalier a été élu dès le premier tour de ces élections municipales à Rochefort-du-Gard avec 58,19 % des voix. (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les Rochefortais ont choisi la continuité ce dimanche 15 mars en se rendant aux urnes. Rémy Bachevalier, tête d'une liste d'union des Droites nommée "Construisons l'avenir" a été élu dès le premier tour avec 58,19% des voix. 

Depuis 12 ans, il était élu d'abord sous le mandat de Patrick Vacaris puis sous celui de Dominique Ribéri. Cette dernière a décidé de lui passer le flambeau pour ces Municipales 2020. "On ressent de la satisfaction bien sûr car le travail a porté ses fruits. Le projet qu'on a construit est arrivé à séduire les Rochefortais et traduit sérénité et sérieux. On n'a pas fait les choses au hasard", commente Rémy Bachevalier.

Son image d'"homme de terrain" et d'"élu de proximité" l'a bien servi. "Dommage qu'il y avait ce virus qui a pollué cette élection qui aurait mérité plus de participation", nuance-t-il. Rochefort-du-Gard se situe légèrement en-dessous de la moyenne gardoise avec un taux de participation de 41,81 %.

Dans l'immédiat, le nouveau maire se penchera sur les projets en cours notamment celui de la bibliothèque où l'appel d'offres a déjà été lancé mais aussi celui du Galoubet qui devrait rapidement passer à la phase construction. Il souhaite également sécuriser le passage piéton de la Bégude traversant la nationale pour aller dans les commerces.

Derrière lui, Julien Paudoie n'a obtenu que 30,13 % des voix. "C'est une déception mais on n'a 58 % des gens qui ne se sont pas déplacés. Ça aussi, c'est une déception. Mais a priori, on n'a pas réussi à convaincre", relate-il. Il est tout de même satisfait d'obtenir quatre sièges au conseil municipal et un à l'agglomération du Grand Avignon : "On installera une opposition sur certains projets et on accompagnera ceux qui sont bons."

Pour lui, il est difficile d'analyser ce score : "Je ne sais pas si les Rochefortais ont eu peur de mon âge (Julien Paudoie a 26 ans ndlr). Je ne sais pas s'ils ont préféré la continuité plutôt que la nouveauté et le changement. Je ne sais s'ils valident une politique ou un projet", interroge le candidat.

"Si on refait les élections, je ne sais pas si cela changera réellement
la donne"

Ce sont ces deux dernières suppositions qui semblent les plus logiques aux yeux de la liste Rochefort Solid'air, qui arrive dernière avec 11,67 % des voix. "Effectivement, on ne s'attendait pas à si peu. Je pense qu'on a espéré dans le flot de la campagne que la Gauche avait sa place à Rochefort. Visiblement, les électeurs, par rapport à notre proposition novatrice, ont préféré ne pas changer", réagit Jacky Philip, n°2 de la liste.

Il poursuit : "On a démarré la campagne tard car on a eu du mal à monter une liste. Et si on a eu du mal, c'est peut-être parce que beaucoup de gens n'étaient pas tentés par notre vision des choses. Les gens préfèrent la tranquillité. Un truc "plan-plan" géré en bon père de famille."

Reste à savoir si le premier tour des élections sera validé en cas de report ou d'annulation du second tour. "C'est inédit cette situation. Maintenant, si on refait les élections, je ne sais pas si cela changera réellement la donne. Rochefort est une terre très, très à Droite, c'est pas nouveau", conclut Jacky Philip. Il est vrai que même dans cette situation exceptionnelle liée au coronavirus, la sociologie électorale de la commune n'a pas été bousculée.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité