A la unePolitique

LE CHIFFRE Dans le Gard, 304 maires élus au premier tour des municipales

(Photo d'illustration : Marie Meunier)

Sur les 351 communes du Gard, 304 maires ont été élus dimanche, dès le premier tour des élections municipales. 

« Je félicite les maires élus au premier tour », a déclaré lundi soir le Président Emmanuel Macron, indiquant que sur les 35 000 communes de France 30 000 candidats ont raflé la majorité des suffrages. Dans le Gard, 304 maires ont été élus dès le premier tour sur le 351 communes. 

Dans la Communauté de communes Terre d’Argence par exemple, les cinq maires ont été reconduits dans leurs fonctions (Beaucaire, Bellegarde, Fourques, Jonquières-Saint-Vincent et Vallabrègues), même si le candidat Rassemblement national de Vallabrègues, Jean-Pierre Fuster, a déposé un recours pour annuler le scrutin. 

La surprise à Anduze

Sur Alès et son agglo, le maire Max Roustan a une nouvelle fois été élu dès le premier tour dans la capitale cévenole. Parmi les autres maires élus sans la moindre difficulté, on pense à Serge Bord à Saint-Julien-les-Rosiers (67,66%), à Édouard Chaulet à Barjac (68,89%), à Patrick Malavieille à La Grand'Combe (69,34%) ou à Philippe Ribot à Saint-Privat-des-Vieux (86,5%). À Saint-Martin-de-Valgalgues, Claude Cerpedes a cartonné dans une triangulaire. Triangulaire toujours : à Saint-Christol-les-Alès, Jean-Charles Benezet s'est imposé dès le premier tour (54,52%), profitant de la division de ses adversaires. Même scénario à Saint-Ambroix pour Jean-Pierre de Faria qui prend la tête avec 52,06% des voix ou à Salindres avec Yves Comte qui l'emporte facilement (61,71%). L'une des seules communes où il reste un enjeu est Saint-Hilaire-de-Brethmas où e maire sortant Jean-Michel Perret arrive en tête sans toutefois récolter suffisamment de suffrages pour passer dès le premier tour. Enfin, le grand chamboulement est arrivé d’Anduze avec l’élection de l’opposante du maire, Geneviève Blanc.

Léger renouvellement à Nîmes métropole

Dans les 39 communes de Nîmes métropole, la majorité des maires a été réélue. C’est le cas des édiles de Générac, Garons ou encore Bouillargues qui, seuls en lice, n’ont pas créé la surprise en récoltant 100% des suffrages exprimés. On notera la faible participation à ces scrutins, nourrie par une absence d'enjeu et l'épidémie de coronavirus.

À Saint-Gilles, c’est moins le cas. Le maire sortant Eddy Valadier récolte un peu plus de 70% avec une participation assez bonne - dans le contexte actuel - de 47,41%. Idem à Caissargues où les électeurs se sont mobiliser (44%) pour choisir Olivier Fabregoul comme maire avec 65,40% des voix.

L'Agglo est également marquée par ces sortants qui n'ont pas réussi à se qualifier au premier tour. À Milhaud, il aura manqué quelques voix à Jean-Luc Descloux (49,79%) pour se faire élire au premier tour. À Marguerittes en revanche, c’est l’incertitude pour le maire William Portal. Le sortant arrive en deuxième position avec 21% des voix contre 41% pour son opposant, Rémi Nicolas. Quant à la maire de Clarensac, Marjorie Engelvin, cette proche du président Yvan Lachaud a été battue au premier tour au profit de Patrick Gervais.

Stabilité dans le Gard rhodanien

Si à Bagnols/Cèze et à Pont-Saint-Esprit il y aura un second tour avec les maires sortants en ballottage favorable, les autres principales communes du territoire ne changent pas d’édile. Ainsi, Yves Cazorla repasse haut la main avec 58 % des suffrages face à son prédécesseur Philippe Pecout et à son ancien colistier Jean-Pierre Laffont.

À Saint-Laurent-des-Arbres, Philippe Gamard est (pour l’instant) réélu avec 100 % des voix, la liste d’en-face ayant oublié de mentionner la nationalité européenne de deux de ses colistières, ce qui entraîne la nullité des bulletins de vote. Il faudra toutefois suivre l’affaire au tribunal administratif. Élection au premier tour également à Saint-Victor-la-Coste pour Véronique Herbé (57,22 %) et pour Béatrice Loison à Vénéjan (55,61 %) face au sortant et vice-président de l’Agglo du Gard rhodanien Bruno Tufféry.

À part ça, deux pontes du Conseil départemental conservent leur fauteuil de maire dès le premier tour, Alexandre Pissas à Tresques et Christophe Serre à Saint-Paulet-de-Caisson, où ils étaient seuls en lice. Une autre vice-présidente du Département a remporté le fauteuil de maire à Roquemaure, en la personne de Nathalie Nury, avec 52,10 % des voix.

Plus au sud, le canton de Villeneuve est la patrie de l’élection au premier tour : les cinq communes ont ainsi connu le nom de leur nouveau maire dès dimanche soir. À Villeneuve, Pascale Bories a écrasé la concurrence, avec 59,14 % des voix. Idem à Rochefort-du-Gard, où Rémy Bachevalier l’a emporté avec 58,19 % des voix.

Enfin, il y avait moins de suspense à Saze et à Pujaut, où Yvan Bourelly et Sandrine Soulier étaient seuls en lice, tout comme aux Angles, où le sortant Jean-Louis Banino était le seul sur la ligne de départ.

À noter que ce premier tour s'est déroulé dans un contexte inédit, en raison de l'épidémie de coronavirus. Avec une participation faible de 45,9%, moins d'un Gardois sur deux s'est déplacé aux urnes.

CM (avec Th.A)

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

1 commentaire sur “LE CHIFFRE Dans le Gard, 304 maires élus au premier tour des municipales”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité