ActualitésPolitique

MUNICIPALES Jean-Michel Perret en ballotage à Saint-Hilaire-de-Brethmas

De gauche à droite : Sylvie Galtier, Jean-Michel Perret et Simone Teissier.
De gauche à droite : Sylvie Galtier, Jean-Michel Perret et Simone Teissier

Le premier tour des élections municipales à Saint-Hilaire-de-Brethmas place le maire sortant Jean-Michel Perret en tête avec 46,65% des voix. Derrière lui, Sylvie Galtier comptabilise 35% des suffrages et Simone Teissier 18,45%.

En 2014, une triangulaire avait permis à Jean-Michel Perret de triompher. L’histoire va-t-elle se répéter six ans plus tard ? Le scénario ne sera pas tout à fait le même puisque, cette fois, au second tour, ils ne seront plus que deux. En effet, Simone Teissier, qui avait annoncé qu’elle se retirerait si elle arrivait en dernière position, compte tenir sa parole. Malgré tout, avec ses 18,45% des voix, la candidate se dit « fière d’avoir créé une dynamique » au point même de « sabrer le champagne » ce soir. Interrogée sur d’éventuelles consignes de vote pour ce second tour, la candidate ne se mouille pas : « Je ne détiens pas les voix de mes électeurs », répond-elle.

Sylvie Galtier aussi est satisfaite « d’arriver en deuxième position et de mettre Jean-Michel Perret en ballotage. » Pour la suite, elle semble confiante : « Madame Teissier n’est pas mon ennemie, et c’est maintenant à nous d’aller chercher sa réserve de voix, qui est à mon avantage », estime-t-elle. De son coté, Jean-Michel Perret aborde également le second tour sereinement. « Il faut que notre électorat se mobilise car il ne l’a pas vraiment fait sur ce premier tour. Et j’ai des réserves de voix », assure-t-il.

Le maire-candidat se réjouit néanmoins d’avoir rassemblé 46,65% des suffrages : « C’est dix points de plus qu’en 2014 ! », s’exclame-t-il. Mais ce qui a surtout retenu l’attention de Jean-Michel Perret, c’est le nombre de suffrages exprimés : 1789. « Saint-Hilaire-de-Brethmas est et sera toujours révolutionnaire ! », s’amuse-t-il. Attention toutefois aux révolutionnaires, ils coupent parfois des têtes…

Tony Duret & Élodie Boschet

Publicité
Publicité
Publicité

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Cela sent très bon pour le maire sortant quand on sait à quel point c’est la haine entre les deux oppositions. Par contre le commentaire du journaliste à la fin est vraiment très limite. Moi qui croyais qu’un journaliste était là pour retranscrire la réalité et pas pour donner son avis…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité