A la uneActualitésSociété

CONFINEMENT Des célébrités vous adressent un message…

Quelques personnes attachées aux Gardois et à leur département vous encouragent en cette période de confinement.

Un beau dessin offert par Frédéric-Cartier Lange qui illustre bon nombre de livres édités chez Alcide.

Nous leur avions demandé, ils l'ont fait. Certains en dix minutes ou en dix jours (car d'autres arrivent chaque matin) mais tous l'ont fait le sourire aux lèvres. Ils ont fait quoi ? Quelques célébrités vous adressent, à vous Gardois, quelques mots pour passer au mieux cet épisode de confinement. La preuve.

L'humour aussi.

Zize Dupanier est déjà venue en spectacle dans le Gard. Une franche rigolade pour celles et ceux qui sont allés l’écouter et la voir, notamment à l’Atria pour la Feria du Rire. Humoriste, l’artiste a tenu a avant tout à faire sourire les Gardois en leur écrivant quelques lignes que voici.

" Amis du Gard voici comment occuper votre confinement. Déjà, sachez qu’il vaut mieux être confinés, qu’être un con fini... Alors surtout, laissez tomber l’idée de compter les grains de riz qu’il y a dans un paquet car c’est franchement c’est nul... Moi je crois qu’il faut profiter de ce moment pour s’occuper de soi rien de tel qu’une bonne épilation à la pince à épiler, vous allez voir, pour le maillot ça va bien vous prendre trois jours, les jambes quatre jours et la moustache quelques heures... Non sérieusement, faites comme moi replongez-vous dans la grande littérature française. Pour ma part j’ai ressorti ma collection de « Martine » à la plage, à la montagne... Et puis on a la télévision ! Moi qui ne suis jamais à la maison je vais pouvoir regarder tous les replays d’affaires conclues... mais surtout, surtout, je vais vous écrire un nouveau spectacle de folie...Promis ! À bientôt le Gard... "

ZizaZize (Photo Andrée Gesuelle).

 

Les footeux vous saluent bien.

Philippe Vercruysse, ancien joueur du Nîmes olympique (1991-1993) et international français (1983-1989) : " J'ai une pensée positive pour le Gard ses habitants et pour le Nîmes Olympique dans ces moments de grandes incertitudes et de tristesse ! "

Philippe Vercruysse (Photo DR)

Michel Mézy, footballeur puis entraîneur, formé au Nîmes olympique (1965-1975 puis 1977-1979) et international (1970-1973) : " Je connais le peuple gardois, je sais qu’il est " Reboussier ", qu’il parle fort mais qu’il n’est pas méchant car il a du cœur et de la générosité. Mais pour gagner un match il faut du talent, de l’humilité, de l’abnégation, la collectivité et aussi beaucoup de discipline et de respect dans ce qui vous est demandé ! Alors, avec ces valeurs, le peuple gardois, j’en suis convaincu, gagnera avec fierté ce match pour la vie ! Je voudrais vous embrasser mais comme ce n’est pas permis, je vous salue d’un grand coup de coude, bien affectueusement. Michel. "

Nîmes au fil de l'Histoire selon Francine Cabane et Danièle Jean et par Alcide (Photo Archives Anthony Maurin).

Les belles lettres.

Danièle Jean, auteure du Nîmes au fil de l'histoire, un excellent ouvrage édité chez Alcide, est elle aussi à la maison. Avec son jardin et les animaux qui l'habitent, elle semble vivre une histoire passionnante. La preuve avec son " Les écureuils de l'alouette. "

" Ma fenêtre, ouverte sur le parc, pas un bruit, confinée sur mon canapé, je les regarde.

Ils sont chez eux.

Belles fourrures rousses, à la queue leu leu, ils dévorent avec leurs mini doigts, cacahuètes, amandes et noisettes déposées tendrement chaque jour dans leur maison verte installée dans un vieux chêne. Loin les uns des autres, sans se bousculer, respectueux de l’ordre d’arrivée, ils attendent.

Les plus jeunes, d’abord fourrure claire, mamans craintives et pressées à la robe plus sombre, pères protecteurs au ventre blanc et gris ferment la marche.

Oreilles dressées, queue en balancier, pas de sac à dos débordant de victuailles, ils se désaltèrent goulûment dans l’eau offerte dans un vieux pot de confiture…

Le repas fini vive la liberté.

Courses en solitaire sur le tronc des vieux pins, parties de cache-cache dans les lauriers aux parures de fleurs blanches, acrobaties de branches en branches vrais tremplins de jeux. Récréation finie, fatigués, heureux, hop dans leur nid. On se confine.

Sans angoisse, sans télé, sans cinéma, sans masques, ni gel protecteur, sans médecins, ni policiers mais que faire ?

On se tient chaud on s’embrasse on s’aime : la vraie force de la  vie. "

 

Simon Casas et sa verve endiablée présentait à Carré d'art le brindis qu'il adressait à la ville de Nîmes en 2016 (Photo Archives Anthony Maurin).

Les toros et la temporada nîmoise ne sont pas oubliés par Simon Casas.

Simon Casas est le directeur de arènes de Nîmes mais aussi de celles de Madrid, temple de la tauromachie et plus prestigieuse place de monde taurin. " Pour l’instant la seule chose que je puisse vous dire c’est que nous nous activons quotidiennement avec l’association des organisateurs de spectacles taurins, que je préside en Espagne, afin d’imaginer, en coordination avec le ministère de la Culture espagnol les mesures qui devront être prises pour sauver l’économie des productions taurines qui, au même titre que tous les secteurs de l’événementiel, a été dramatiquement sinistrée par l’annulation de toutes les grandes ferias de début de saison. On est encore au stade où la priorité doit être donnée aux problématiques sanitaires et sociales avant tout... Lorsque nous y verrons plus clair dans la guerre contre l’épidémie nous nous attacherons alors à prendre les mesures économiques à même de relancer l’économie des ferias qui touche de très nombreuses activités, surtout à Nîmes où les ferias sont un vecteur économique majeur. Pour l’instant, dans l’attente de plus d’informations concernant l’évolution épidémiologique, il faut être solidaire dans le combat en appliquant à la lettre les instructions sanitaires. Jusqu’à quand ? Malheureusement, à cette heure, nul ne le sait vraiment. "

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité