Actualités

CORONAVIRUS La municipalité d’Alès déploie un large dispositif pour les personnes fragilisées

Photo DR Ville d'Alès

La municipalité d’Alès, à travers son CCAS (Centre communal d’action sociale), renforce l’aide à domicile, organise un service d’urgence pour le portage de repas, ouvre avec la Croix-Rouge un nouveau centre d’accueil de nuit d’urgence et met en place un dispositif téléphonique pour garder le contact avec les personnes âgées ou vulnérables.

Dans l’ombre des médecins et des infirmiers engagés en première ligne contre la propagation du coronavirus covid-19 sur le bassin alésien (à l’hôpital, à la clinique Bonnefon, dans les cabinets de ville, à la Maison médicale de garde), l’action du CCAS d’Alès se porte vers tous ceux qui, par les risques sanitaires et la situation de confinement, sont les plus fragilisés : les personnes âgées, les personnes handicapées, les personnes disposant de faibles ressources financières et celles qui souffrent déjà de problèmes de santé. Pour tous ces Alésiens, un dispositif municipal de crise est organisé.

« Les établissements de santé se vidant pour être prêts à accueillir des malades, les retours à domicile sont nombreux et la mise en place de la continuité des prises en charge est un vrai défi », assure Joëlle Riou, responsable du CCAS de la ville d’Alès.

150 agents poursuivent leur mission de service public auprès de la population. Laure Tichet, responsable du service Solidarité/Insertion au sein du CCAS, décrit leur quotidien : « Nous ne sommes plus dans l’accompagnement classique. Là, on gère l’urgence ! En assurant la continuité de nos missions, en créant de nouveaux services, en cherchant des personnes ou des structures relais, en sollicitant nos partenaires… »

Dispositif de la ville d'Alès

L’aide à domicile se poursuit : 540 personnes bénéficient d’une aide à domicile à Alès. Les auxiliaires de vie et les aides-ménagères du CCAS sont sur le pont pour préserver la qualité de ce service essentiel aux populations les plus fragiles. La prestation “ménage” a été réduite à une fois par semaine pour donner plus de temps à l’accompagnement du quotidien : prise des repas, aide au coucher, etc.

Un service d’urgence pour le portage de repas à domicile : Les mesures de confinement ont obligé à fermer le foyer de l’Abbaye, à Alès, où une centaine de seniors, d’ordinaire, prend quotidiennement son déjeuner. Avec ses partenaires, le CCAS a mis en place un service d’urgence pour le portage de repas au domicile des bénéficiaires n’ayant pas eu le temps de s’organiser ou étant dans l’incapacité de le faire. Ce sont en majorité des personnes seules ou dont les familles sont éloignées. À la résidence autonomie Les Oliviers (Conilhères), le CCAS a organisé le confinement total de ses 64 résidants et continue d’assurer ses prestations d’hébergement et de repas.

Des appels téléphoniques pour garder le contact et déceler les problèmes : Cinq agents du CCAS placés en télétravail ont pour mission de veiller sur les personnes autonomes, mais se retrouvant de fait isolées et fragilisées par les mesures de confinement : les locataires des résidences partagées de Silhol (Les Maladreries) et des Santolines (centre-ville), ainsi que les seniors fréquentant l’accueil de jour Les Picholines (Conilhères) et de l’Abbaye (centre-ville). Tous les jours, 150 appels téléphoniques sont passés pour garder le contact, pour rassurer, informer, suppléer à la perte de lien social dû au confinement et repérer d’éventuelles urgences d’interventions. « Au début, le 18 mars, nous avions cinq minutes de conversation… Aujourd’hui, les appels durent entre quinze et vingt minutes, c’est une vraie mission sociale », indique Laure Tichet. La Ville d’Alès fait également un point toutes les semaines avec les présidents des clubs seniors. Ceux-ci remontent les difficultés que pourraient rencontrer leurs 700 adhérents pour que les services sociaux repèrent d’éventuelles fragilités.

Une plateforme téléphonique à l’écoute : Le Numéro Vert de la ville d’Alès (0800 540 540) et le standard de Mairie Prim’ (04 66 56 11 00) retransmettent au CCAS d’Alès toutes les demandes de personnes en difficultés et ne sachant pas vers qui se tourner. Que ce soit pour une question d’aide à domicile, de suivi RSA, de soutien administratif, d’aide alimentaire, … « Une solution est toujours trouvée, rassure Joëlle Riou. Les personnes sont ensuite rappelées toutes les 48 h, jusqu’au déblocage de la situation ».

Des petits services bien pratiques : Comme lorsque le plan “canicule” est activé, dans ce contexte de crise sanitaire le CCAS de la Ville d’Alès mobilise ses partenaires et ses personnes relais pour étendre le champ de ses missions jusqu’aux petits services pratiques : des attestations de déplacement dérogatoire sont portées aux seniors ne disposant pas de matériel informatique et aux locataires des résidences partagées de Silhol (Les Maladreries) et des Santolines (centre-ville). Pour le portage des courses, le CCAS tient à jour une liste de commerçants alésiens proposant la livraison à domicile (disponible ici). Les bénévoles de la Croix-Rouge d’Alès ont aussi été sollicités pour effectuer des livraisons aux personnes les plus en difficulté.Le CCAS d’Alès est également intervenu auprès des pharmaciens pour faciliter la livraison à domicile des médicaments. Il peut faire office d’intermédiaire en cas de besoin. Les numéros de téléphone des habitués du foyer de l’Abbaye (centre-ville) et de l’accueil de jour des Picholines (Conilhères) sont échangés afin qu’ils conservent leurs liens malgré le confinement.

Un dispositif d’accueil de nuit d’urgence est ouvert : La Ville d’Alès a totalement réaménagé les anciens locaux de l’Institut Médico-Éducatif de Rochebelle (en contrebas du quai Ferréol) pour améliorer le service d’accueil de nuit d’urgence. 16 chambres sont ouvertes aux sans-domiciles fixes. Elles peuvent héberger des personnes isolées, des couples ou des familles avec jusqu’à deux enfants. Pour faire une demande d’accueil, il faut contacter la Croix-Rouge d’Alès (04 66 56 59 60) ou le 115 (gratuit depuis un fixe et un mobile).

Important ! Le CCAS d’Alès a réussi à identifier la plupart des personnes fragilisées ou isolées. Une coordination avec les concierges de Logis Cévenols et les services du Département ont permis d’intégrer de nouvelles personnes au dispositif social. Si vous vous sentez en difficulté, si la situation de l’un de vos proches vous inquiète, si vous repérez un voisin de lotissement ou d’immeuble vulnérable, n’hésitez pas à contacter le CCAS de la Ville d’Alès : 04 66 54 23 30.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité