Actualités

CORONAVIRUS Près de 400 gendarmes du Gard veillent 7j/7 et 24h/24 au respect du confinement

Photo Gendarmes du Gard

Depuis le début du confinement, la gendarmerie du Gard déploie tous ses moyens sur le terrain 7j/7 et 24h/24. Aujourd’hui, ce sont plus de 370 gendarmes du groupement renforcés par un peloton de gendarmerie mobile de l’escadron (EGM) 35/6 de Tarbes (16 personnels) qui sont engagés jour et nuit, tant sur les principaux axes de communication en « contrôle des flux » mais également en « contrôle de zone » sur les axes secondaires, zones commerciales, artisanales et industrielles ainsi que d’habitation, pour prévenir les actes de délinquance (tout en contrôlant les déplacements).

Le maillage de patrouilles est assez dense et permet une grande réactivité : ce jour vers 09h00 (dimanche 05 avril), un cycliste circulant sur la voie de droite de l'autoroute A9 en direction de Montpellier est signalé au centre opérationnel de la gendarmerie (CORG). Moins de cinq minutes après son signalement, il est interpellé par le commandant de l'escadron départemental de sécurité routière (EDSR 30) qui se transportait sur un service de contrôle coordonné groupement. La fouille de l'individu, âgé de 22 ans, permet la découverte de différents objets provenant d'un cambriolage perpétré durant la nuit écoulée dans une villa implantée sur la commune de Nîmes.

L’individu se déplaçait avec son « butin » : le vélo à assistance électrique de la victime, environ 500 euros en numéraires, des bijoux et des cartes bancaires… Placé en garde à vue au peloton d’autoroute de Grang Gallargues, il est ensuite remis au commissariat de police de Nîmes, territorialement compétent sur la commune de Nîmes, lieu du cambriolage.

Ce matin et jusqu’à 13h00, une opération coordonnée du groupement tenait simultanément l’ensemble des axes structurants du département. L’hélicoptère du détachement aérien de la gendarmerie (DAG) a notamment effectué un survol afin d’appuyer les équipes au sol et détecter les regroupements de personnes ainsi que l’occupation ou non des sites touristiques du littoral.

Au niveau zonal (zone de défense) il faut savoir que des unités de forces mobiles complètent les dispositifs départementaux sur les points de passage obligés d’axes structurants au niveau national pour s’opposer aux déplacements illicites.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité