Actualités

BEAUCAIRE Le maire, Julien Sanchez, annonce que les écoles ne rouvriront pas le 11 mai

Le maire de Beaucaire, Julien Sanchez, a animé un live Facebook ce jeudi soir pour répondre aux questions des habitants mais aussi pour faire plusieurs annonces. (Capture d'écran)
Le maire de Beaucaire, Julien Sanchez, a animé un live Facebook ce jeudi soir pour répondre aux questions des habitants mais aussi pour faire plusieurs annonces. (Capture d'écran)

Ce jeudi soir, le maire de Beaucaire, Julien Sanchez, a répondu aux questions des habitants à travers un live Facebook depuis son bureau et en a profité pour faire plusieurs annonces. La plus attendue était bien sûr la réouverture ou non des écoles à partir du 11 mai, déjà évoquée par l'édile. La réponse est non.

"Moi, ce que je regarde, c'est la santé publique, la santé des Beaucairois, la santé des enfants. J'ai fait un sondage sur Facebook [où les répondants sont à 95 % contre la réouverture ndlr]. J'ai aussi appelé des enseignants, des directeurs d'écoles, des collègues maires et j'ai aussi regardé ce que faisaient les autres pays. [...] Les écoles ne rouvriront pas le 11 mai", a déclaré le maire. Il poursuit : "La situation est trop incertaine. [...] De toute façon, reprendre pour trois semaines d'école parce qu'on va faire des demi-classes, des demi-groupes, je trouve que le jeu n'en vaut pas la chandelle."

Julien Sanchez précise tout de même que le service d'accueil minimum, déjà en place en ce moment pour les enfants des soignants, sera élargi. Les parents n'ayant vraiment aucune solution de garde pourront y recourir et sont invités à se signaler auprès du service scolarité dès lundi. Ce service sera assuré par du personnel qualifié des crèches, ATSEM, ETAPS... Les crèches ne seront pas rouvertes et le service de restauration scolaire ne sera pas tenu non plus. Concernant les centres aérés, il n'y a pas de réponse à ce jour et la réouverture dépendra de l'évolution de la situation.

Des masques pour la population devraient arriver la semaine du 25 mai

Ensuite, Julien Sanchez a parlé d'un sujet qui lui "déchire le cœur". Ce sont les festivités d'été qui sont toutes annulées : les Estivales et le salon taurin, les vendredis de Beaucaire, le 14 juillet, ... "Avoir deux mètres d'espacement entre chaque personne dans un encierro, ça me paraît compliqué. De même dans les arènes, quand vous avez 3 000 ou 4 000 personnes rassemblées pour une course camarguaise, c'est un grand rassemblement. " Des chiffres loin des groupes de 10 personnes autorisés au maximum le 11 mai .

Le maire a reçu aussi beaucoup de questions sur les masques de la part des habitants. Beaucaire étant l'une des premières municipalités à avoir commander des masques pour l'ensemble de la population, ils devraient être livrés dans la semaine du 25 mai. Il s'agit des masques produits par la société gardoise Eminence. Ils doivent être distribués quelques jours après en même temps que ceux commandés par la Communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence (CCBTA). En parallèle, dès la semaine prochaine, des masques pour enfants vont être livrés.

400 000 € de dépenses supplémentaires liés à la crise du coronavirus

Autre interrogation : est-ce que les impôts augmenteront à cause des dépenses liées à la crise du coronavirus ? "Non, il n'y aura pas de hausse d'impôts, nous faisons très attention à la gestion de l'argent public et au budget", assure Julien Sanchez. Il faut savoir que la crise a quand même engendré une dépense supplémentaire de 400 000 € pour la commune. "Ces 400 000 € de dépenses, nous les avons faits car on a fait des économies ailleurs", assure-t-il.

Cette somme a été investie pour acheter des masques, du gel hydroalcoolique et des distributeurs... mais surtout pour financer l'aide à 120 commerçants de la ville (hors alimentation générale et pharmacies) votée lors du conseil municipal exceptionnel du 23 mars. 220 000 € leur sont dédiés : ils recouvrent deux mois de loyer pour les locataires et l'équivalent d'une somme forfaitaire de 1 000 € pour les propriétaires. À noter aussi que la Ville touchera 600 000 € de recettes en moins suite à l'arrêt de certains services publics pendant la crise.

Marie Meunier

Et aussi...

L'hôtel de ville. Il sera accessible à partir du 11 mai sur rendez-vous uniquement. Il faut le demander en ligne ou par téléphone : 04 66 59 10 06.

La bibliothèque. Elle restera fermée mais un système de drive va être mis en place pour retirer des livres. Tous les livres retournés après emprunt seront placés "en quarantaine" avant d'être remis à la location, car le virus peut rester sur les surfaces.

Les cimetières. Ils rouvriront à compter du 11 mai. Les services techniques sont en train de les nettoyer après un mois et demi d'inaction.

. Le marché. Il sera à nouveau autorisé à partir du 11 mai. Le premier à se tenir sera donc le jeudi 14 mai au matin.

. Le couvre-feu. Il ne sera plus en vigueur à partir du 11 mai. Entre le moment du couvre-feu et les contrôles en journée, il y a eu environ 800 verbalisations à Beaucaire, dont 500 effectuées par la police municipale.

. Précarité. Les personnes en difficulté peuvent se tourner vers le CCAS de la ville en appelant le 04 66 59 36 35. La municipalité a attribué des subventions de 5 000 € à chacune des trois associations : la Croix rouge, les Restos du Cœur et le Secours populaire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité