A la uneActualitésEconomieSociété

ALÈS « La reprise est calme », estiment les commerçants du centre-ville

Les délices de Carla, rue du Docteur Serres. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Les délices de Carla, rue du Docteur-Serres. Photo Tony Duret/Objectif Gard

Il suffit de faire un tour dans les rues du centre-ville d’Alès pour se rendre compte que les rues sont encore clairsemées. Les commerçants notent une très légère reprise…

Il faudra certainement plus de temps pour dresser un bilan de ce déconfinement, mais les premiers ressentis des commerçants ne trompent pas. Leur chiffre d’affaires encore moins. « On est loin de notre chiffre habituel », confirme Bruno, le gérant des « Délices de Carla », un snack-crêperie de la rue du Docteur-Serres qui a repris son activité ce lundi 11 mai. « Mais il faut redonner confiance aux gens et montrer qu’on a rouvert. Et l’odeur des crêpes fait le reste », sourit-il.

Alain Afflelou à Alès. Photo Tony Duret/Objectif Gard
L'opticien Afflelou, rue d'Avéjan à Alès. Photo Tony Duret/Objectif Gard

Dans la rue d’Avéjan, l’opticien Afflelou ne mise pas sur l’odorat, mais sur la vue pour faire revenir ses clients. Contrairement à ce que prétendait la publicité, ils ne sont pas fous chez Afflelou. Les règles de protection et de distanciation sont appliquées très sérieusement comme l’explique Marie-Jo : « On travaille beaucoup sur rendez-vous en rappelant nos clients qui attendaient leur commande passée avant le début du confinement. On étale au maximum. Pour les petites réparations et l’ajustage, on fait rentrer quatre personnes au maximum dans le magasin ». Mais ici comme chez la plupart des commerçants interrogés, on est encore loin du retour à la normale.

Virgnie, salariée à la Gelaterie, rue Saint-Vincent. Photo Tony Duret/Objectif Gard
Virgnie, salariée à la Gelaterie, rue Saint-Vincent. Photo Tony Duret/Objectif Gard

Même constat pour Virginie, salariée à la Gélaterie installée rue Saint-Vincent, où l’on peut savourer de délicieuses glaces artisanales : « La reprise est calme. Je pensais qu’on aurait le double de monde, qu’après deux mois de confinement les gens allaient consommer, mais ce n’est pas le cas ». Pour l’instant, l’essentiel des commandes concerne les glaces et le chocolat : « Heureusement que les clients ont encore des envies de douceurs ! »

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité