A la uneSociété

DÉCONFINEMENT Dans le Gard, les parents d’élèves sont inquiets 

Béatrice Leccia (photo : droits réservés)

Ce jeudi, des élèves gardois retrouveront le chemin de l'école. Une rentrée toujours marquée par l'épidémie de covid-19. Béatrice Leccia, présidente de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves), relaie les inquiétudes des parents. 

Objectif Gard : Les écoles rouvrent cette semaine, notamment jeudi dans plusieurs communes. Quel regard portez-vous sur cette rentrée ?  

Béatrice Leccia : On est d’abord satisfait. Il y a des enfants qui ont complètement décroché depuis mi-mars. Ce sont d'ailleurs les parents avec qui nous avons le moins de contact. En primaire, les difficultés sont le plus souvent dues à l’absence d’équipement ou à l’environnement familial compliqué (présence de plusieurs enfants, violence verbale…). La FCPE est favorable à cette reprise. Il y a des parents qui travaillent et qui n’ont pas les moyens de faire garder leur(s) enfant(s). Seulement nous sommes très attentifs au respect des règles sanitaires.

Comment se profile cette rentrée, d'après vous ? 

Pour les écoles primaires, nous avons écrit à tous les maires du Gard pour savoir s’ils acceptaient que les représentants de parents visitent les écoles avant l’ouverture. On a quelques retours positifs comme à Poulx ou Carsan. L’idée est de voir si le protocole sanitaire de l’État est respecté comme la distanciation physique dans les classes, la cour de récréation, mais aussi la présence du savon dans les toilettes.

Pensez-vous que les enfants respecteront la distanciation physique ? 

En principe selon la taille de la classe, ils seront répartis par groupe de 15 élèves et 10 en maternelle. L’Éducation nationale nous a confirmé que tous les enfants seront accueillis et ce même si le plafond est déplacé. Il pourrait par exemple y avoir un roulement. Reste à en définir les modalités : les enfants seront-ils accueillis tous les jours ? Les mairies en contact avec les associations mettront-elles en place des temps périscolaires ? Cela dépend de l’organisation de chaque commune. C’est pour ça que la FCPE au niveau national a demandé la création d’un congés covid-19. 

Un congés covid-19 ? C’est-à-dire ? 

Jusqu’à la fin de l’année scolaire, les parents travaillant dans le secteur privé pourraient bénéficier d’un chômage avec le versement de la totalité de leur salaire. Nous avons lancé une pétition en ce sens sur notre site internet. 

Les professeurs ont adapté les classes pour respecter la distanciation physique (Photo d’illustration : Coralie Mollaret)

En pleine crise sanitaire, certains se demandent si les écoles serviront de garderie ou s'il y aura une continuité pédagogique. Qu'en pensez-vous ? 

La volonté de l’État, c’est de continuer un apprentissage pédagogique. Les parents attendent de voir… Après, je pense que l’essentiel n’est pas dans la poursuite du programme. Il s'agit d'avantage de recréer du lien social avec les enfants, même si ça ne sera pas évident, notamment en maternelle. Nos petits devront comprendre pourquoi ils ne pourront pas se jeter sur leurs enseignants ou leurs copains qui leur ont tant manqués.

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité