A la uneActualitésSociété

NÎMES Rentrée scolaire et distanciation d’une nouvelle ère

Rentrée scolaire à l'école de Grézan (Photo Anthony Maurin)

Voilà, les jeunes élèves sont rentrés en classe pour un peu plus d'un mois de cours. À l'école de Grézan, 58 pitchounets étaient divisés en cinq groupes en lieu et place de 229 élèves répartis en 13 classes qui occupent d'ordinaire les lieux. Mais ça, c'était avant....

Les gamins ont l'air heureux, ils ont le sourire aux lèvres. Les parents aussi pour être honnête ! Cette rentrée scolaire un peu spéciale et décalée est finalement une chose assez simple à mettre en place. Évidemment, l'organisation en amont a été tout bonnement incroyable mais sur place le jour J, tout se passe bien.

Sous les yeux de Véronique Gardeur-Bancel, adjointe à l'enseignement, du maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, et du directeur de l'académie (DASEN), Laurent Noé (Photo Anthony Maurin).

Le protocole opérationnel est le suivant : après être entré dans l'enceinte scolaire, l'élève file dans la cour de récréation afin de se mettre en place pour le rituel du lavage des mains. Chacun son cercle bombé au sol, comme une marelle de l'espace. Un passage sous l'eau et une sortie par un autre circuit vers la cour. Ici, en rang d'oignon, on attend avant de rentrer en classe.

Certains portent un masque, d'autres non. Les cartables sont doublés avec d'un côté les livres et accessoires scolaires et d'un autre le goûter et quelques friandises anti-anxiété. Les professeurs parlent beaucoup, sont rassurants et au plus près des petits. Quand ils partent en classe, le convoi est semblable à une portée de canetons qui suivent leur mère pour regagner la basse-cour.

La distanciation à l'école (Photo Anthony Maurin).

En tout, ce matin, ce sont 80 établissements qui ont accueilli les petits Nîmois. En maternelle, des groupes de dix enfants, en élémentaire, des groupes de 15. Il y a suffisamment d'enseignants mais, le choix de scolarité des parents est définitif jusqu'à la fin de l'année en cours. Celles et ceux qui ont choisi de garder leur enfant à la maison ne pourront les remettre à l'école qu'en septembre. La restauration est assurée et elle est gratuite jusqu'à la fin de l'année scolaire 2019-2020.

Un passage aux toilettes (Photo Anthony Maurin).
Le repos sera éloigné (Photo Anthony Maurin).
Prison ? Non, cour d'école (Photo Anthony Maurin).
Joie de vivre... (Photo Anthony Maurin).
Dans la classe (Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité