ActualitésSociété

BAGNOLS/CÈZE Comité des fêtes : les festivités annulées jusqu’à mi-juillet, grand flou pour le reste

La question se pose encore : est-ce que la fête votive aura lieu ? (photo d'archives)

Il y a une association qui a été particulièrement impactée par la crise liée à la pandémie de covid-19, c'est le comité des fêtes de Bagnols. Une bonne partie des événements a été annulée et les autres sont fortement menacés. La présidente, Colette Dagani, fait le point sur le calendrier de l'année.

Ce week-end, devaient se dérouler deux événements à Bagnols-sur-Cèze : la grande braderie ce samedi 16 mai et Color sur Cèze ce dimanche 17 mai. Mais comme tous les événements depuis le 15 mars, ils ont dû être annulés à cause de la crise. Le comité des fêtes espère reporter quand même le Color sur Cèze à l'automne, organisé avec l'association des élèves infirmiers. Le comité des fêtes a aussi dû annuler la fête des Pitchouns prévue le 11 avril et a fait une croix aussi sur le 14 juillet, les feux de la Saint-Jean le 24 juin qui devait être relancer cette année, sur la fiesta bagnolaise des 27 et 28 juin...

"On a un vide-greniers prévu en juillet qui est incertain et la bodega prévue le 7 août, je ne la sens pas beaucoup non plus", rapporte la présidente. La question se pose encore pour la fête votive début septembre et dépendra de la décision de la mairie.

Heureusement, le comité des fêtes ne s'en sort pas si mal financièrement malgré les annulations en cascade : "On n'a avancé aucun frais pour les manifestations, on n'a signé aucun contrat, on avait seulement des devis. Les prestataires doivent être plus à la peine que nous." Ce sera donc une année à 0. "La fête des Pitchouns et la fiesta, on les fait toujours à perte donc là, finalement, on ne dépense pas d'argent. Par contre, on espère que la patinoire et notre loto en décembre pourront avoir lieu car ils représentent de grosses rentrées d'argent pour nous", poursuit Colette Dagani.

L'association est tributaire des décisions de la mairie et des directives gouvernementales. Sont tout de même prévues en octobre une soirée années 80 et une journée Halloween. Même si le doute persiste sur la tenue des événements: "On est dans le flou complet pour l'instant mais on n'est pas les seuls. Mais je ne veux pas qu'après un événement, on accuse le comité des fêtes d'avoir relancé l'épidémie", assure la présidente. De la prudence, c'est le mot d'ordre !

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité