A la unePolitique

PONT-SAINT-ESPRIT Municipales : Bonneaud rejoint Chantry qui perd les communistes

Catherine Chantry et Didier Bonneaud vont faire liste commune (Photos d'archives / Objectif Gard)

C’était dans l’air depuis plusieurs jours et ça va finalement se faire : les deux têtes de listes opposés à celle conduite par Claire Lapeyronie, la maire sortante de Pont-Saint-Esprit, Catherine Chantry et Didier Bonneaud, vont faire liste commune pour le second tour du 28 juin.

Les discussions se sont amplifiées au début de cette semaine et ont abouti ce vendredi. Quelques détails restaient encore à régler hier soir, mais le principe de l’union est acquis. La liste, qui d’après nos informations, comptera sept membres de celle de Didier Bonneaud, dont une partie sur des places non éligibles, sera déposée ce vendredi matin à 10h10 à la préfecture, à Nîmes.

« Cette union se fait sur une base de personnes compétentes qui ont envie de s’investir dans leur ville », explique Catherine Chantry. Et d’après un calcul... Le 15 mars dernier, la maire sortante Claire Lapeyronie a rassemblé 43,3 % des suffrages (1 293 votes), Catherine Chantry 30,5 % (910 votes) et Didier Bonneaud 26,2 % (781 votes). En s’unissant, les deux challengers espèrent bien dépasser Claire Lapeyronie.

Avec quel programme ? « Je reste avec mon programme social, avec mes mesures. C’est plus Didier Bonneaud qui nous rejoint, qui adhère à ce que nous proposons », affirme Catherine Chantry, qui sera toujours tête de liste. « Nous sommes d’accord sur l’objectif, nous n’avons aucun point de désaccord », estime pour sa part Didier Bonneaud. Ce dernier devrait récupérer une place d’adjoint, en toute logique celle initialement prévue pour un communiste. Il pourrait s’agir de la place d’adjoint à l’Économie.

Mais l’ex-maire de Saint-Étienne-des-Sorts vise plutôt l’Agglo du Gard rhodanien. Ce que reconnaissent les deux désormais alliés. « Je vais viser le changement de cette Agglo. Avec Catherine Chantry on se rejoint à 100 % là dessus. Nous ne voulons plus d’une gouvernance comme celle qu’on a vu jusqu’à maintenant », affirme Didier Bonneaud. Or, pour avoir une chance de renverser l’exécutif sortant, il faudra d’abord prendre Pont-Saint-Esprit.

Reste que cette union fait déjà grincer quelques dents. Même si Didier Bonneaud affirme que « durant la campagne nous ne nous sommes pas spécialement opposés », les faits diffèrent quelque peu. Chantry se plaçait à Gauche du spectre politique, avec le Parti communiste français sur sa liste, quand Bonneaud était soutenu - ou en tout cas vu avec bienveillance - par le Rassemblement national. De quoi gêner Catherine Chantry ?

« Non, car je choisis des individus qui ne sont pas encartés. Les personnes à qui j’ai dit ok sont proches de nous et de nos idées », affirme-t-elle, tout en répétant avoir fait primer la compétence. Seulement voilà : cette union va faire voler en éclat la liste du premier tour puisque les communistes vont la quitter.

Les communistes vent debout

« C’est de la tambouille politique », tonne Jakie Bougault, représentant du PCF du canton de Pont. « Le programme de Didier Bonneaud n’a rien à voir avec ce pour quoi nous nous battons. C’est la liste de Droite avec des soutiens et des complaisances de l’extrême-Droite », reprend-t-il. Et le PCF local est clair : « Si ça se confirme, nous sortirons de la liste et nous ne serons pas les seuls. » « C’est une très grosse déception, j’aurais préféré que les communistes restent pour faire une liste plurielle », regrette pour sa part Catherine Chantry.

Pour les communistes, cet épisode « en rajoute une couche » sur la défiance des citoyens envers les politiques. Et les électeurs dans tout ça ? Le ralliement de Didier Bonneaud au programme de la liste Chantry risque de provoquer la confusion chez les soutiens de l’une comme de l’autre. L’électorat de Gauche restera-t-il fidèle à Catherine Chantry ? Et celui de Didier Bonneaud, plus à Droite - voire très à Droite - se reconnaîtra-t-il dans cette union ? Au final, cet épisode ressemble à un coup de poker où les deux ex-rivaux font tapis. Mathématiquement, ça se tient. Politiquement, ça reste à voir.

Thierry ALLARD
thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

2 réactions sur “PONT-SAINT-ESPRIT Municipales : Bonneaud rejoint Chantry qui perd les communistes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité