ActualitésPolitique

MUNICIPALES À Marguerittes, Bruyère et Guillemin ne font plus qu’un

Les deux anciens adjoints ont décidé de fusionner leurs listes en vue du second tour des élections municipales.

Denis Bruyère et Stéphane Guillemin (Photo DR)

Arrivés respectivement troisième et quatrième du premier tour des élections municipales de Marguerittes, Stéphane Guillemin (18,4%) et Denis Bruyère (18,1%) ont décidé de fusionner pour former une seule liste en vue du second tour le 28 juin. Cette alliance suffira-t-elle à battre Rémi Nicolas, arrivé largement en tête et dont la place de maire semble lui être promise ? 

Parmi les 22 communes de plus de 1 000 habitants dans le Gard où aura lieu un second tour des élections municipales le 28 juin prochain, Marguerittes fait partie de celles où l'enjeu est fort. Après 31 ans de gouvernance, le règne de William Portal (76 ans) n'a jamais été aussi près de s'achever. Le maire sortant étant arrivé deuxième du premier tour avec seulement 22% des suffrages loin derrière l'élu d'opposition Rémi Nicolas (41,5%).

Un faible score qui s'explique par un éclatement de la majorité et les candidatures du premier adjoint Denis Bruyère ainsi que celle du conseiller municipal Stéphane Guillemin, au coude au coude derrière leur ancien mentor (18,4% et 18,1%). Deux candidats qui, dès les résultats du premier tour, ont réfléchi à une possible alliance. Une fusion désormais officielle pour une liste intitulée "Nouvel élan pour Marguerittes avant tout", avec une part égale de colistiers issue de chaque camp, qui sera déposée ce mardi 2 juin. Et une place de maire pour Denis Bruyère et donc de premier adjoint pour Stéphane Guillemin, qui vise la vice-présidence de Nîmes métropole.

"Faire barrage à la Gauche"

 "Je suis un homme de terrain et lui davantage un stratège politique. Nous sommes absolument complémentaire", résume Denis Bruyère qui s'identifie de centre droit alors que son acolyte est clairement affilié au parti Les Républicains. Cet avocat de 42 ans a pour volonté que la troisième ville de l'agglomération garde du poids au sein du conseil communautaire : "La majorité de Nîmes métropole devrait basculer à Droite. L'objectif est clairement de faire barrage à la Gauche car sinon Rémi Nicolas siégerait à l'opposition ce qui serait préjudiciable pour la commune." 

Deux anciens élus de la majorité qui se déclarent proches au niveau des idées et qui assurent n'avoir eu aucun contact avec le maire sortant, William Portal, qui avait fait de Denis Bruyère son successeur annoncé avant de décider d'y retourner lui-même. "C'est la stratégie de diviser pour mieux régner", commente le principal intéressé.

Vu le score du premier tour, le mal semble être fait et Rémi Nicolas se présente comme le favori pour emporter l'Hôtel de ville pour celui qui serait seulement le quatrième maire de Marguerittes, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Mais la forte abstention du premier tour peut rebattre les cartes avec seulement 3 000 votants qui se sont exprimés sur les 7 000 inscrits sur les listes électorales. Rendez-vous le 28 juin !

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité