Actualités

FAIT DU JOUR Beaucaire : une cuvée spéciale pour rendre hommage aux soignants

600 bouteilles de la cuvée "Merci" ont été produites par la cave coopérative La Belle Pierre. (Photo : Stéphanie Marin / ObjectifGard)
600 bouteilles de la cuvée "Merci" ont été produites par la cave coopérative La Belle Pierre. (Photo : Stéphanie Marin / ObjectifGard)

Trinquez (avec modération) à la santé des soignants. La cave coopérative La Belle Pierre à Beaucaire a lancé une cuvée spéciale pour remercier celles et ceux qui ont été, et sont encore malgré un début d'accalmie, en première ligne face au coronavirus. 

Depuis le début de l'épidémie du coronavirus, les belles initiatives pour encourager et soutenir les soignants se sont multipliées partout en France et bien sûr dans le département. Et à l'heure du déconfinement - nous en sommes à la phase 2 - l'élan de solidarité ne faiblit pas. Preuve en est, et entre autres exemples, la création d'une cuvée spéciale par la cave coopérative La Belle Pierre à Beaucaire.

Spéciale, parce que Thierry Peyret qui est à l'origine de cette idée, a lui aussi voulu rendre hommage au personnel soignant en première ligne pour contribuer à la lutte contre la propagation du coronavirus. Il faut dire que le président du caveau La Belle Pierre est personnellement touché par le sujet, sa fille est infirmière en réanimation au CHU Carémeau à Nîmes.

Thierry Peyret (au centre), président du caveau La Belle Pierre à Beaucaire, entouré d'Alonso Haro, administrateur et de Claire Sztuder, responsable commerciale. (Photo : Stéphanie Marin / ObjectifGard)

Sur l'étiquette des 600 bouteilles de ce "vin de pays" du Gard rosé, on y découvre deux visages masqués, un dessin signé Michel Art (agriculteur et illustrateur dans le Lot-et-Garonne). Et puis ce mot, brut, cette formule de politesse qui peut parfois paraître anodine, inutile pour certains, mais qui depuis le début de la crise sanitaire ne cesse d'être répété : merci. Le coeur rouge qui l'entoure lui donne un peu plus de force encore.

Spéciale aussi, car à chaque bouteille de cette cuvée vendue (5 euros), 2 euros seront reversés à l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) L'Oustaù rattaché aux Hôpitaux des Portes de Camargue de Beaucaire et Tarascon. "Nous aidons les soignants de cet EHPAD avec cette cuvée, mais c'est à l'ensemble du personnel de santé que nous disons un grand merci", insiste Thierry Peyret.

Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité