ActualitésPolitique

MUNICIPALES « Nîmes citoyenne à Gauche » repart pour un tour

Vincent Bouget et Jo Menut de la liste "Nîmes citoyenne à gauche" (Photo Corentin Corger)

Ce lundi, le candidat Vincent Bouget, tête de la liste "Nîmes citoyenne à Gauche" a fait le point devant la presse à l'orée de lancer sa campagne pour le second tour des élections municipales de Nîmes. 

Avec l'union entre Yvan Lachaud et Daniel Richard qui occupe tout l'espace médiatique depuis dix jours, on aurait presque oublié les autres candidats présents à ce second tour pour emporter la mairie de Nîmes. Avec le maire sortant, Jean-Paul Fournier, on retrouve Yoann Gillet, candidat du Rassemblement national, et Vincent Bouget, de la liste "Nîmes citoyenne à Gauche". Le professeur d'histoire est arrivé troisième du premier scrutin à seulement 15 voix d'Yvan Lachaud, avec 15,68% des suffrages, créant la "surprise" de ce premier tour, pour reprendre son qualificatif.

La campagne démarre officiellement le 15 juin, c'est donc l'heure de rameuter les troupes et de peaufiner la stratégie d'attaque dans ce sprint final. "Nous ne sommes pas restés inactifs pendant ce confinement. Cette crise a montré l'importance des services publics et a révélé encore plus les inégalités et les défaillances de l'État", commente la numéro 2, Jo Menut. De ces constats, des urgences ont été ciblées pour les Nîmois : une aide alimentaire pour les plus démunis, soutenir les associations de quartier pour permettre aux enfants de partir en vacances et préparer la rentrée scolaire de septembre.

La liste "Nîmes citoyenne à Gauche" veut surfer sur la dynamique du premier tour (Photo Corentin Corger)

Pour mettre en place ces priorités, il faut maintenant être élu. Vincent Bouget espère "amplifier la dynamique du premier tour" en comptant maintenant sur une véritable union de la Gauche avec l'arrivée des soutiens du Parti socialiste, de la France insoumise, du Parti radical gauche et bientôt d'EELV, déçus de l'alliance entre leur ancien protégé, Daniel Richard, et le président centriste de Nîmes métropole, Yvan Lachaud. "On incarne le rassemblement de toutes les forces de Gauche et écologistes ainsi que tous ceux qui veulent tourner la page. Face à nous, il y a deux listes de Droite dont une soutenue par LREM", résume la tête de liste.

Contrairement au premier tour, cette liste fait désormais l'unanimité à Gauche et bénéficie également du soutien de figures locales comme le président du Département, Denis Bouad, et de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie. "Nous ne sommes pas dans les rancœurs et les regrets. On a besoin de tout le monde. Les Nîmois méritent autre chose", commente Vincent Bouget. Et même s'il ne veut pas rentrer dans "les basses manœuvres" et "les propos de caniveau", le candidat de Gauche a néanmoins réagi sur l'union Lachaud-Richard : "Ce n’est pas complètement une surprise On l’avait senti. Le positionnement très flou de Daniel Richard a contribué au fait que nous nous sommes pas unis au premier tour. Ces alliances d’opportunistes faites pour sauver les meubles ne donnent pas une bonne image de l’élection."

Pour cette deuxième campagne dans un contexte forcément particulier, le tractage se fera uniquement dans les boîtes aux lettres mais les colistiers comptent néanmoins aller au contact des électeurs et organiser des points rencontre. En étant maintenant largement soutenu par les siens, Vincent Bouget espère susciter un élan autour de sa liste et être à nouveau la surprise de ce second tour.

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité