ActualitésSociété

NÎMES Un pacte pour la transition écouté, appliqué et relayé ?

Quelques représentants du collectif Nîmes en transition, Josiane Flatté, Jacques Sarda, Éric Loriac et Jérémie Serra (Photo Anthony Maurin).
Une partie du collectif, avant les municipales (Photo archives Anthony Maurin).

Ah ! la transition. Qu'elle soit purement écolo ou plus enfouie dans les gènes du monde de demain, les Français et a fortiori les Gardois, ont des envies nouvelles.

Depuis quelques mois, des collectifs en faveur de ce nouveau pacte pour la transition travaillent sur son application en mairie. Pour ces citoyens plus ou moins engagés politiquement, parfois même inscrits sur des listes en campagne, l'objectif avoué est d'instaurer un dialogue avec les candidats à l'élection municipale afin de mettre en place des mesures pour amorcer ces fameuses transitions : sociale, écologique et démocratique sur les territoires.

À Nîmes, le pacte a été porté par un groupe issu du collectif Nîmes en transition auquel se sont associées d'autres personnes venues d'horizons différents. Le collectif Nîmes-en-transition rassemble citoyennes, citoyens et une trentaine d'associations ayant en commun de porter l'alternative au productivisme, pour un monde plus juste et soutenable.

Porté à l'échelle de l'Agglo Nîmes métropole, le pacte a été ratifié dès le premier tour par plusieurs listes dans les principales communes, au point que plus des deux tiers des électrices et des électeurs ont eu la possibilité de voter pour une liste signataire.

Quelques représentants du collectif "Nîmes en transition" : Josiane Flatté, Jacques Sarda, Éric Loriac et Jérémie Serra (Photo archives Anthony Maurin).

" Nous sommes convaincus que les citoyens et citoyennes de la région seront capable de voter en toute conscience face aux enjeux que représente ce mandat. La transition écologique n'est pas une option et nous souhaitons contribuer à sa mise en place le plus rapidement possible. Dans cette perspective, les collectifs locaux d'Occitanie se sont réunis plusieurs fois afin d'échanger et d'apprendre des initiatives portées par chacun et développer à l'avenir des actions communes. Le 28 juin, votons pour la transition ! ", invitent les adhérents du collectif bien que les listes nîmoises ne soient pas toujours au rendez-vous des rêves promis il y a quelques semaines.

Par exemple, pour le premier tour nîmois quatre listes sur sept avaient signé le pacte pour la transition dans une forme proche de la version nationale, mais adaptée au contexte géographique et communautaire. Pour ce second tour, la quadrangulaire verra la participation de deux candidats signataires, Vincent Bouget, dans le coin gauche avec sa " Nîmes citoyenne à Gauche ", et Yvan Lachaud, dans le coin droit mais avec l'ubuesque apport de l'écolo Daniel Richard pour " Nîmes en mieux, l'écologie en plus ".

Dans l'Agglo, à Marguerittes, troisième commune de Nîmes métropole, Rémi Nicolas, signataire du pacte, est arrivé en tête avec 41,47%. À Manduel, quatrième commune, les deux finalistes, le sortant Jean-Jacques Granat, et son challenger David-Alexandre Roux, sont tous les deux signataires. Poulx, qui a reconduit le maire sortant et signataire Patrice Quittard, est déjà assuré de voir le changement.

(Photo archives Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Un commentaire

  1. Dernière minute : le 23 juin à 17h45, le collectif porteur du Pacte pour la Transition à la Nîmoise a reçu la signature de Jean-Paul Fournier. Il s’engage sur douze points du Pcate (sur les 32) et précise s’engager uniquement sur la ville, les questions d’agglo devant être traitées en leur temps.
    Nous en avons pris bonne note et nous félicitons de cette avancée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité