A la uneEconomie

NÎMES Trois nouveaux gérants pour le Napoléon qui rouvre mi-juillet

La brasserie le Napoléon va bientôt rouvrir ses portes (Photo Corentin Corger)

Fermé depuis octobre 2019 après une liquidation judiciaire, la brasserie Le Napoléon, située sur le boulevard Victor-Hugo à Nîmes, vient d'être rachetée par trois cafetiers nîmois. La réouverture de l'établissement est prévue autour du 15 juillet.

"C'est un endroit mythique !" Voilà comment Nicolas Carbo, gérant du Barjoe et désormais aussi du Napoléon, définit cette brasserie, qui fait partie des institutions nîmoises. Si Nicolas était plus jeune à cette époque, ces deux associés dans cette nouvelle aventure ont bien connu les grandes années du "Napo" dans les décennies 1980 et 1990 lorsque la famille Alary gérait l'établissement.

Il s'agit de Jean-Claude Coulet, qui possède des parts dans les cafés Olive, Annaba et Latin et de Christophe Blanc, gérant du bar le Gambrinus sur le boulevard Jean-Jaurès. Ces trois professionnels ont formulé une offre commune pour racheter le fonds de commerce qui vient d'être validée par le liquidateur judiciaire. En proie des problèmes financiers, l'entreprise avait été placée en cessation de paiement dès mars 2017 et contrainte de baisser le rideau en octobre 2019.

Les derniers gérants avaient entrepris de lourds travaux de rénovation lors de leur arrivée en 2015. Mais le Napoléon n'a pas su à nouveau fidéliser la clientèle souffrant peut-être parfois d'une image d'un lieu réservé à une certaine élite. "On veut un peu casser les codes sur ce côté "très précieux" en offrant la possibilité à plus de Nîmois de s'approprier les lieux en conservant bien sûr toute sa beauté", détaille Nicolas Carbo.

Restauration en septembre

La beauté c'est bien ce qui caractérise ce bâtiment classé monument historique après avoir retrouvé, il y a quelques années, son style original estampillé Second Empire (époque de Napoléon III). "On avait envie de faire quelque chose ensemble et l'opportunité s'est présentée", explique le gérant du Barjoe, situé juste à côté, quand on lui demande ce qui a poussé ces trois gérants à s'associer.

S'ils ont prévu quelques travaux pour répondre à leur projet pas encore "totalement défini", ils n'imaginent pas de grands bouleversements et le Napoléon sera toujours une brasserie. La partie bar devrait rouvrir autour du 15 juillet et début septembre pour la restauration avec un service 7/7 le midi. La réouverture d'un lieu symbolique comme celui-là est bénéfique pour la dynamisation du centre-ville et va réjouir les anciens habitués du "Napo". Avant peut-être d'y fêter la Feria des vendanges (17 au 20 septembre), si elle est maintenue.

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité