A la unePolitique

EN IMAGES Le Nîmois Franck Proust élu président de Nîmes métropole

Franck Proust est désormais le président de Nîmes métropole Photo Objectif Gard

Avec 79 voix sur les 105 inscrits, l’adjoint nîmois a été élu président de Nîmes métropole, ce matin lors du conseil communautaire d'installation, qui faisait suite aux Municipales des 15 mars et 28 juin. 

À 57 ans, l’adjoint nîmois proche du maire, Jean-Paul Fournier, a pris la présidence de Nîmes métropole. « Chacun peut imaginer l’émotion profonde qui est la mienne. Je mesure le poids de mes responsabilités. Il y a beaucoup d’épreuves que j’ai dû surmonter et je crois que les attaques les plus rudes me sont réservées », a réagi Franck Proust. S’adressant (on l’aura compris) à son prédécesseur, Yvan Lachaud, l’adjoint nîmois a poursuivi : « Certaines personnes sont comme des pièces de monnaie : à deux faces mais sans aucune valeur. Mais la méchanceté est comme un boomerang, elle revient toujours à son expéditeur ! » 

Un scrutin sans suspense

Le scrutin était toutefois sans suspense puisque Franck Proust était le seul candidat en lice pour l'élection. Hier, le maire de Saint-Gilles, Eddy Valadier, a jeté l'éponge constatant qu'il n'aurait pas les voix nécessaires pour l'emporter.

Le scrutin s'est déroulé ce matin à bulletin secret. C'est Jacques Bollègue, maire de La Calmette et doyen de l'assemblée, qui a présidé la séance : « Cette mandature s’est déroulée en écoutant et en associant l’ensemble des maires des 39 communes pour le "bien vivre" de ses habitants. Si la période des vœux est révolue, je souhaite toutefois que la nouvelle mandature soit un temps de travail en commun au quotidien. »

Le rassemblement national vote pour Franck Proust

Deux  groupes d’opposition ont adressé leurs félicitations à Franck Proust. L’élu du Rassemblement national, Yoann Gillet, a même voté pour lui : « l’enjeu d’aujourd’hui nécessite de se positionner. Nous sommes élus depuis six ans. C’est avec colère et angoisse que j’ai pu voir à quel point la gestion était hasardeuse. Le prochain président devra déterrer les cadavres et mettre les mains dans le cambouis. Nous avions prévu de voter pour Franck Proust et nous lui apporterons nos voix. Ce dernier a pris des engagements clairs, en fonction du développement économique. Il s’est engagé à ne pas augmenter la fiscalité et baisser de la CFE (Cotisation foncière des entreprises). Je m’inscris avec mon groupe dans une logique de vigilance et de pragmatisme. » 

Vincent Bouget, ex-tête de liste Nîmes citoyenne à Gauche, a déclaré, lui, que « la situation financière de notre agglomération pose sans doute problème. C’est cette situation qui va permettre ou non les investissements proposés par Franck Proust. Nous travaillerons avec tous ceux qui le souhaitent notamment sur les transports. Nous avons des propositions et nous trouverons les moyens de les faire avancer. M.Proust, vous semblez nous avoir en partie écouté sur le projet de train’tram de la Vaunage. Nous vous demandons aujourd’hui d’appliquer le même tarif pour les transports scolaires de Nîmes Métropole que celui de la Région. »  

Le président sortant ne prend pas la parole

Élu depuis 31 ans, Franck Proust détient enfin son premier mandat exécutif local. L'Agglo de Nîmes métropole se compose de 105 élus dont 47 nouveaux délégués. À noter que ni le président sortant du conseil communautaire, Yvan Lachaud, ni le maire de Saint-Gilles, Eddy Valadier, n'ont pris la parole.

Dehors, le président sortant Yvan Lachaud a toutefois répondu aux journalistes : « c’est la vie démocratique. Je continuerai à dire ce que je pense et moi, je ne vis pas de politique. »

En vidéo, lors de l'annonce des résultats : 

La suite en images : 

Les parents de Franck Proust, France et Guy, sont descendus de Poitiers pour assister à l’élection de leur fils. Présent aussi, son frère James et sa belle-sœur, Nad (Photo : Coralie Mollaret)
Le premier adjoint de Nîmes métropole et maire de Générac, Frédéric Touzellier, soutien de la première heure de Franck Proust (Photo : Romain Cura)
Le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, soutient la candidature de son adjoint Franck Proust (Photo Romain Cura)
Le président sortant de Nîmes métropole, le centriste Yvan Lachaud (Photo : Romain Cura)
Le maire de Saint-Gilles, Eddy Valadier, s’est retiré de la course à la présidence, mardi après-midi, après que le Nîmois Franck Proust a présenté ses soutiens (Photo : Romain Cura)
Franck Proust prend la parole en tant que président de Nîmes métropole sous le regard de Jean-Paul Fournier présent dans l'hémicycle (Photo Objectif Gard)

Restez connectés, plus d'informations à suivre dans la journée. 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité