ActualitésEconomie

GARD Encore et toujours des stands de vente directe en bord de route ou à la ferme

Photo DR Objectif Gard
Photo DR Objectif Gard

Denis Bouad, président du conseil départemental, Magali Saumade, présidente de la chambre d’agriculture, Patrick Viala, président de Bienvenue à la ferme se sont retrouvés mercredi dernier sur l’exploitation de Valentina et Khalid Wiss à Saint-Chaptes pour le lancement de la nouvelle saison des stands de vente directe en bord de route ou à la ferme.

En période estivale, le Département du Gard et le réseau de producteurs « Bienvenue à la ferme » ont cette année encore signé une convention pour mettre à la disposition de producteurs vendeurs labellisés des emplacements sécurisés et jalonnés sur les RD gardoises, conformément à la loi (délibération en séance plénière du 30 janvier 2020). Ainsi, des producteurs fédérés par un syndicat (oignons, olives, pélardon…) et des exploitants viticoles peuvent proposer à la vente des produits locaux dans des conditions de pleine sécurité pour les automobilistes et pour les clients.

Cet été 2020, 15 stands de producteurs ont été habilités à vendre leurs produits locaux sur des délaissés routiers, propriétés du Département (3 stands) ou sur des domaines privés (12 stands).

Renforcer le soutien à la consommation de produits locaux

La crise sanitaire liée au covid-19 a poussé l’ensemble des acteurs à renforcer le soutien à la consommation de produits locaux et à encourager la vente en circuits courts, que ce soit en bord de route ou directement au sein des exploitations.

 « Au travers de ce dispositif, notre objectif est de valoriser, promouvoir la vente des meilleurs produits gardois labellisés « Le Gard, Militant du goût » et d’aider les agriculteurs à commercialiser en circuit court », explique Denis Bouad, président du Département.

Photo DR Objectif Gard

« Nous venons tout juste de rentrer dans le dispositif "Bienvenue à la Ferme" et d’intégrer la démarche "Le Gard, Militant du goût", raconte Khalid Wiss. Avant le covid, nous vendions toute notre production maraîchère en agriculture biologique aux boutiques et supermarchés. Afin de répondre aux besoins de la clientèle locale, nous nous sommes installés dans cet espace. La vente en circuit court nous a permis de créer un lien particulier avec les consommateurs et de faire connaître notre démarche. »

Ancien paysagiste, ce dernier s’est installé en tant que maraîcher bio à Saint Chaptes en 2017 avec un portage par la SAFER.  Il exploite 5 000 m2 de serres et environ 1,2 hectares de terres cultivées à la main et certifiées Ecocert. Chaque jour dès 6 heures du matin, il ramasse des fruits et légumes de saison : tomates, courgettes, aubergines, poivrons, melons, pastèques… qu’il propose ensuite à ses clients, soit directement soit sous forme de paniers. Il approvisionne également des traiteurs et des restaurateurs. Son épouse, Valentina, s’occupe plus particulièrement de la commercialisation des produits et de la gestion de l’entreprise.

Une alimentation de qualité partout et pour tous

Depuis plusieurs années, les élus du Département se sont engagés dans une politique innovante : la politique alimentaire départementale. Cette initiative s’est accompagnée en 2015 de la création de la « délégation au développement du bio et des circuits courts, à la qualité alimentaire et à la restauration collective » confiée à Cathy Chaulet, vice présidente du Département, qui témoigne de l’intérêt accordé par le Département à cette question.

Le 28 mai 2018, le projet alimentaire territorial du Département du Gard a obtenu la reconnaissance officielle du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

En septembre dernier, le Département a fédéré autour de la « Charte d’engagement pour une alimentation de qualité » dont l’objectif est de déployer une gouvernance alimentaire afin de rassembler et d’impliquer l’ensemble des acteurs partenaires du territoire (collectivités, établissements publics, organismes professionnels, entreprises et citoyens), d’informer et de valoriser les actions de la politique alimentaire sur l’ensemble du département, d’inciter et d’accompagner au développement des projets alimentaires territoriaux du Gard.

L’objectif de cette politique transversale et territoriale est de soutenir le développement d’une agriculture durable au service d’une alimentation de qualité pour les Gardois, facteur de qualité de vie, de développement équilibré et d’attractivité du territoire.

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité