ActualitésSociété

ALÈS Un jury s’assure que la Ville fait toujours partie de la fine fleur française

Les membres du jury des Villes et Villages Fleuris pendant l'inspection. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les membres du jury des "Villes et Vvillages fleuris" pendant l'inspection. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Une délégation du jury national "Villes et villages fleuris" est venue hier à Alès pour renouveler – ou non – le label 4 fleurs décroché en 2008 et conservé depuis.

S’il y a bien une distinction chère à Max Roustan, ce maire-apiculteur amoureux de la nature, c’est celle des 4 fleurs que sa ville a obtenu en 2008 et que les membres du jury des "Villes et villages fleuris" renouvellent constamment tous les trois ans (en 2011, 2014 et 2017). Hier après-midi, trois ans après la dernière visite, c’était l’examen de passage pour les arbustes, plantes, fleurs, parcs, jardins et ronds-points fleuris d’Alès qui avaient été mis sur leur trente-et-un grâce à l’excellent travail des services techniques de la Ville. Et il semble que le pouvoir des fleurs alésiennes a fait son effet sur le jury, composé de trois membres, reparti convaincu par la présentation assurée par Max Roustan, les membres de Cévennes tourisme et le président d’Alès Agglomération, Christophe Rivenq.

Max Roustan a offert un pot de miel de la ville au président du jury des Villes et Villages Fleuris, Thibaut Beauté. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Max Roustan a offert un pot de miel de la ville au président du jury des "Villes et villages fleuris", Thibaut Beauté. Photo Tony Duret / Objectif Gard

235 communes sur 36 000 ont les 4 fleurs !

C’est au parc de la Tour Vieille, après trois heures de promenade près du Gardon, aux jardins familiaux de Rochebelle ou au parc du Bosquet, que la visite s’est terminée autour d’un verre et de prises de parole informelles. À cette occasion, Thibaut Beauté, le président du jury, a rappelé que son label « valorisait le cadre de vie et le bien-être des habitants ».

Il poursuit : « C’est un label de développement durable, une reconnaissance importante. On le fait pour les habitants. » En plus d’être importante, cette reconnaissance est relativement rare. Alès fait partie des 235 communes (sur 36 000) qui détiennent ce label 4 fleurs, la plus haute distinction. Un grand jury se réunira en octobre prochain pour dire si Alès peut continuer à voir la vie en rose(s).

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité