A la uneActualitésCulture

NÎMES Les coups de coeurs de l’été à la librairie Teissier

Librairie Teissier (photo Anthony Teissier)
Librairie Teissier (photo Anthony Maurin)

Pour la fin du mois d'août, Vincent Teissier, libraire à Nîmes, et Objectif Gard proposent une sélection de livres qui devraient agrémenter la fin de l'été.

Quatre ouvrages sont conseillés par Vincent Teissier, l'un des deux frères qui tient la boutique de la rue Régale où il ne faut pas hésiter à se rendre pour finaliser les achats littéraires.

  •  « La jeune fille au chevreau » de Jean-François Roseau, 280 pages aux éditions De Fallois (19 euros).

Ce roman part, pour Vincent Tessier, "d'un intérêt local", car même si l’auteur n’est pas Nîmois, l’action du livre se déroule à Nîmes durant la seconde guerre mondiale. Dans cet ouvrage est racontée par un jeune garçon, l’histoire d’une femme intellectuelle qui a servi de modèle pour une statue longtemps exposée aux Jardins de la Fontaine et devant laquelle il est tombé en admiration. Ce garçon raconte la triste histoire de celle dont il est tombé amoureux, une femme intelligente mais qui se heurtera à l'occupation nazi en zone libre. Cette histoire retrace une partie de l’histoire de Nîmes au travers d’une époque compliquée et dans une éducation sentimentale en forme de tragédie.

Couverture du livre la fille aux chevreau (photo Anthony Maurin).
  • « Âme Brisée » par Akira Mizubayashi 256 pages aux éditions Gallimard (19 euros).

Ce livre écrit par un Japonais passionné par la France et sa culture nous plonge, au début du roman, en 1938 à Tokyo, à l’époque où la paix entre le Japon et la Chine ne tient qu’à un fil. Trois étudiants chinois restés au Japon malgré la situation tendue se trouvent une passion avec leur professeur d'anglais à la faculté : la musique classique européenne. Tous musiciens ils décident de jouer dans une salle de temps à autres pour exercer leur passion commune.

Mais pendant une répétition, l'armée arrive et embarque tous les étudiants accusés de trahison par un sergent qui écrasera un violon par terre en signe de rage. Le fils du professeur, caché dans un placard et attendant le calme pour sortir, est découvert par un lieutenant proche de sa famille... Sans aucune nouvelle de son père (professeur), mais avec son violon cassé comme seul souvenir, on retrouve l'enfant, 50 ans plus tard en France. Devenu luthier, il croise le chemin d'une violoniste japonaise et sa culture d'origine le rattrape. Il cherchera peut-être une explication à la disparition de son père des années auparavant.

"Une oeuvre touchante avec beaucoup de sensibilité" pour Vincent Tessier, "pas seulement réservée aux passionnés de musique, mais à ceux de littérature."

Couverture livre "Âme Brisée" (photo Anthony Maurin)
  • "La mémoire tyrannique" par Horacio Castellanos Moya 320 pages aux éditions Métailié (22 euros).

Nous voilà en Amérique Centrale, au Salvador plus exactement, quelques années après une révolution à laquelle un journaliste a participé. Dénommé Pericles, ce dernier devient conseiller du nouveau président du pays après le coup d'état, mais s'éloignera peu à peu de son chef à cause des différents abus qui le dérangent. Emprisonné par le système, c'est sa mère qui racontera cette histoire, son histoire, et qui retranscrit les  angoisses. L'histoire tourne autour de plusieurs personnes de la famille qui luttent pour leur liberté.

Livre mémoire tyrannique ( photo Anthony Maurin)
  • "Une république lumineuse" par Andres Barba 192 pages aux éditions Christian Bourgois (18 euros).

Ce livre se déroule à San Cristobál, au Vénézuela. Dans celui-ci, la misère et la pauvreté de la ville sont racontées au travers d'une trentaine d'enfants âgés de 6 à 12 ans, tous arrivés en même temps dans la ville et inconnus des habitants et des forces de l'ordre. Ces enfants forment des groupes sans organisation formelle, mais s'éparpillent dans la ville et prennent de l'ampleur. A priori inoffensifs, le temps passe et les enfants deviennent agressifs, allant même jusqu'à commettre l'irréparable : braquer une épicerie et abattre une personne. Ce livre montre comment de simples enfants inconnus de tout le monde peuvent en arriver là...

"Un récit très bien écrit, plus on avance dans le livre plus l'atmosphère est tendue", selon le libraire nîmois.

Vitrine de la librairie (Photo Anthony Maurin)

Et voici la petite sélection de coups de cœur d'Objectif Gard. Ces trois livres sont disponibles dans à la librairie Teissier.

  • "La corrida, effraction salutaire" par Jacques Teissier 64 pages aux éditions Au Diable Vauvert (5 euros).

" Notre société voudrait-elle croire à une vie sans risques ? Mais une vie humaine sans risque ce n'est plus une vie humaine, ce n'est guerre qu'une mort déguisée. La corrida le montre au plus haut degré : la vie est risque. Effraction salutaire" Voilà la vision d'un homme qui, durant 64 pages, explique l'art de la corrida et le message humaniste, au sens strict, qu'elle renvoie. Cette tradition signifie beaucoup et c'est ce que tentera de vous expliquer Jacques Teissier, tonton des frangins et longtemps aumônier des arènes dans cet ouvrage exceptionnel.

  • "L'humanité en péril" par Fred Vargas 256 pages aux éditions Flammarion

Dans ce livre la célèbre écrivaine prend partit pour l'écologie en défendant le climat. Elle tentera dans son oeuvre de stopper la désinformation dans laquelle nous vivons au quotidien. Le livre commence par quatre questions existentielles que se pose l'auteur par rapport à la situation actuelle du climat. Elle tentera d'y apporter des réponses dans le livre en défendant l'humanité.

Livre "L'humanité en péril" (photo Anthony Maurin)
  • " La vérité sur l'affaire Harry Quebert " par Joël Dicker 670 pages aux éditions De Fallois (7,90 euros).

Harry Quebert, célèbre écrivain, se retrouve accusé 33 ans après du meurtre de la jeune Nola Kellergan âgée alors de seulement 15 ans. Ce récit haletant d'une histoire d'amour impossible et d'une affaire pleine de rebondissements vous surprendra tout au long du livre. L'auteur promet un dénouement final inattendu qui nous apprendra à se méfier de tout...

Vincent Teissier, libraire emblématique de la ville de Nîmes (photo Anthony Maurin)

Quentin Reinhard

Librairie des frères Teissier, 11 rue Régale, Nîmes. Pour se renseigner auprès de la librairie: 04 66 67 44 06.

Linda Mansouri

Après un Master 2 en Communication, j'ai choisi d'intégrer un journal dans l’ère du temps et trait d'union entre les Gardois... Ma mission: inventer tous les jours de nouvelles façons de vous interpeller, de vous surprendre et de créer du lien avec vous !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité