ActualitésCulture

VILLENEUVE-LÈS-AVIGNON La chapelle des 7 douleurs au cœur des Journées européennes du patrimoine

Au total, 17 visites commentées et quatre concerts sont prévus à l'occasion des Journées européennes du patrimoine à Villeneuve. Sans compter les autres animations également organisées. (Marie Meunier / Objectif Gard)

"Notre patrimoine est riche et nous avons le devoir d'y sensibiliser l'ensemble des générations", entame le maire de Villeneuve-lez-Avignon, Pascale Bories. Comme partout en France, de nombreuses visites et animations seront proposées ce week-end à l'occasion des Journées européennes du patrimoine.

Le thème étant cette année "Patrimoine et éducation", toute la journée du vendredi 18 septembre sera dédiée aux publics scolaires : "Il ne s'agit bien évidemment pas que de proposer des sorties scolaires mais un programme d'actions de médiation", ajoute la maire.

Les Journées européennes du patrimoine sont aussi l'occasion de faire découvrir les récentes rénovations du patrimoine de la ville, de la Collégiale jusqu'à la chapelle des 7 douleurs. Cette dernière, située avenue Pierre-Semard, sera inaugurée le vendredi 18 septembre à 18h et ouverte le samedi et le dimanche de 9 à 18h. Probablement construite au XVIIe siècle, la chapelle était fréquentée par les carriers qui transportaient la pierre des carrières de Carles à Avignon.

Elle a été acquise par la commune à la fin du XIXe siècle qui a lancé des travaux en 2019, consciente de ses qualités architecturales. Sept artistes plasticiens seront présents ce week-end "dans le but d'animer ce nouveau lieu", précise Savine Demarquette-Marchat, adjointe à la Culture, aux associations et à l'animation culturelle. La compagnie "L'atelier des rocailles" fera une représentation de son spectacle "Monologue yeux dans les yeux" à l'extérieur de la chapelle des 7 douleurs le samedi à 17h.

De nombreuses associations ont décidé de prendre part à la manifestation notamment les Amis de la chapelle des pénitents gris qui organisera une conférence sur la restauration du tableau de l'Annonciation tenue par Danielle Amoroso-Waldeis, le samedi 19 à 16h à la chapelle. Sont aussi prévues des visites ludiques de la chapelle le samedi et le dimanche à 10h et à 14h pour que enfants et parents en sachent un peu plus sur ce lieu, ancienne demeure d'un cardinal au temps de la papauté avignonnaise. Sans oublier le concert duo de violoncelle par Annie Balmayer et Pierre Champagne le samedi à 17h15 à la chapelle des pénitents gris.

Parmi les temps forts de ce week-end, il y aura aussi l'exposition "Henri Revoil et la protection moderne du patrimoine" à la tour Philippe-le-Bel qui sera inaugurée le vendredi 18 septembre à 16h. Dans le sillage de Prosper Mérimée, Henri Revoil (1822-1900) a consacré sa vie à l'étude, la restauration et la mise en valeur des monuments historiques de Provence. Nommé architecte des monuments historiques en 1847, il a été chargé de restaurer l'abbaye cistercienne de Sénanque, la chapelle du pont Saint-Bénézet...

Des visites commentées de l'exposition sont prévues le samedi 19 septembre à 14h et à 15h30. Les visiteurs pourront découvrir de nombreux objets qui lui ont appartenu : carnets, documents d'archive, notes, plans, aquarelles... et même des photographies inédites de Villeneuve.

Grand projet initié pendant ce week-end également, "du sentier de l'écriture à la ville-écritoire". Ce projet initié par la médiathèque Saint-Pons mettra à disposition du public un carnet où il pourra écrire ce que lui inspire le patrimoine, les monuments et les lieux intimes de la ville. Sous forme de récit ou de poésie. Il sera accessible à la médiathèque et à l'office de tourisme. En attendant, levez les yeux !

Marie Meunier

Programme complet à consulter ici.

Et aussi... L'office de tourisme de Villeneuve propose un bond dans le temps, en 1293, année de création de la foire Saint-André à travers une visite thématique. Cette foire se déroulait le jour de la fête du saint-patron de Villeneuve, le 30 novembre. L'événement phare de la cité a finalement décliné au XIXe alors que le port s'ensable et finit par être transférée à Avignon en 1855. Tarif : 6€, réduit : 5€, sur réservation auprès de l'office de tourisme.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité