A la unePolitique

EN DIRECT Dans le Gard, suivez les élections sénatoriales…

Ce matin à la préfecture du Gard (Photo : Droits réservés)

Ce dimanche, 1911 grands électeurs sont appelés à élire trois élus qui représenteront le Gard au Sénat. Le scrutin se déroule dans la préfecture du Gard. Six listes sont en lice. 

20h00 : les réactions en vidéo de Vivette Lopez, Laurent Burgoa et Denis Bouad.

 

 

19h30 : Vivette Lopez, Laurent Burgoa et Denis Bouad sont les trois nouveaux sénateurs du Gard. La Droite conserve ainsi ses deux sièges conquis en 2014.  Les résultats des élections sénatoriales sont tombées : sur les trois postes de sénateurs qui étaient à pouvoir dans le Gard, la liste conduite par la sénatrice sortante Vivette Lopez en récolte deux avec 672 voix. Son colisiter, Laurent Burgoa, décroche son ticket d’entrée pour le Palais du Luxembourg. À Gauche, la liste conduite par le président du Conseil départemental, Denis Bouad, ne récolte qu'un siège. Il a bénéficié toutefois d'un nombre conséquent de voix, 663 précisément. Derrière, la tête de liste Rassemblement national, Julien Sanchez récolte 203 voix. La liste Cardenes, 170 voix, la liste d'Alexandre Pissas, 118 voix et enfin, la liste de Moukite, 31 voix.

Proclamation des résultats en direct : 

18h33 : la tension est à son comble sur le parking de la préfecture... Chacun fait ses comptes pour savoir qui des têtes de liste Vivette Lopez ou Denis Bouad est en tête ! C'est la magistrate de la Cour d'appel de Nîmes, Béatrice Bugeon-Almendros, qui doit proclamer dans quelques minutes les résultats.

(Photo : Coralie Mollaret)

17h52 : le dépouillement a commencé. Plus de 1 900 bulletins doivent être dépouillés.

Dans le bureau centralisateur (Photo : Coralie Mollaret)

17h50 : Sur le parking, les élus attendent la proclamation des résultats à l'issue du dépouillement.

Les maires de St Césaire de Gauzignan et Générac au premier plan (Photo : Coralie Mollaret)

17h30 : les bureaux de vote ferment... Trois électeurs ne sont pas venus voter.

(Photo : Coralie Mollaret)

14h : La tête de liste « Écologiste libre, ni de Droite, de ni Gauche », Zakaria Moukite, arrive en préfecture. S’il ne peut pas voter car il n’est pas élu, ni délégué, l’ingénieur territorial est venu saluer ses adversaires et les élus qui tiennent les bureaux de vote, ce dimanche. Sa particularité ? Parmi les candidats en lice, il est le seul qui n'est pas élu. Relativement discret, il sera présent lors du dépouillement à 17h30. 

12h30. Le président du Conseil départemental, Denis Bouad, a voté. Arrivé plus tôt dans la matinée, le socialiste est resté un moment devant la préfecture, rencontrant plusieurs élus. Tête de liste « Le Gard passionnément », le candidat a été adoubé par la direction nationale du PS, qui l'a investi le 8 septembre, au grand dam d'un autre candidat socialiste, (voir plus bas). Cela fait depuis 1998 avec Alain Journet qu'un président du Département n'a pas été candidat aux Sénatoriales dans le Gard.

Le président du Conseil départemental, Denis Bouad, vote dans le bureau de l'élue nîmoise, Monique Boissière (Photo : Droits réservés)

12h. L’élu nîmois et candidat sur la liste de Vivette Lopez, Laurent Burgoa, aide les grands électeurs à se rendre dans les bureaux de vote. Il faut parfois attendre parfois plus de 40 minutes avant d'aller voter... Laurent Burgoa est le numéro 2 de la liste conduite par Vivette Lopez, « Ensemble, faisons rayonner le Gard, terre de caractère.» 

Au premier plan, l'adjoint nîmois Laurent Burgoa et la tête de liste, Vivette Lopez (Photo : Coralie Mollaret/Objectif Gard)

11h50 : À quoi sert un sénateur ? À la sortie du bureau de vote, le maire de Cendras Sylvain André nous explique ce qu'il attend des parlementaires du Palais du Luxembourg. Trois sièges sont à pourvoir dans le Gard. Le vote se déroule ce dimanche, de 8h30 à 17h30.

11h40 : Damien Alary arrive à la préfecture. L'ancien président du Département du Gard Damien Alary vient d'arriver à la préfecture du Gard pour procéder à son vote en compagnie de Denis Bouad, candidat lors de cette élection 2020. Socialiste, Damien Alary a présidé le Conseil départemental de 2001 à 2014. Il est depuis 2016, vice-président de la Région Occitanie.

Damien Alary, ancien président PS du conseil départemental de 2001 à 2014 (Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard)

10h30 : Jean-Paul Fournier vient soutenir la liste Les Républicains. Le maire de Nîmes et ancien sénateur Les Républicains, Jean-Paul Fournier, est venu voter. Il a également apporté tout son soutien à la liste de son ex-suppléante Vivette Lopez. En 2014, les deux élus étaient parvenus à décrocher un siège. Un résultat historique pour la Droite gardoise.

Jean-Paul Fournier au milieu de Vivette Lopez et Laurent Burgoa (Photo : Coralie Mollaret)

10h : le président du Conseil départemental arrive à la préfecture. Cela fait depuis 1998 qu'un président du Conseil départemental ne s'est pas présenté aux élections Sénatoriales dans le Gard. Dernier en date : le socialiste Alain Journet. Denis Bouad conduit la liste « Le Gard passionnément. »

Deuxième élu en partant de la droite, le président du conseil départemental du Gard. Il est entouré du maire de Garons, de celui de Marguerittes et de Belegarde (Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard)

8h45 : Le candidat Alexandre Pissas à l’heure du vote. Le vice-président du Conseil départemental, Alexandre Pissas, est venu tôt ce matin pour être l’un des premiers à voter. D’abord investi par le Parti Socialiste en juillet, le candidat s’est vu retirer son investiture par la direction national,  qui lui a préféré le président du Conseil départemental, Denis Bouad. Alexandre Pissas conduit la liste « Socialiste, écologiste et républicaine. » 

Vice-président socialiste du Conseil départemental et maire de Tresques, Alexandre Pissas (Photo : Coralie Mollaret)

8h45 : Arrivée à la préfecture de la tête de liste RN Julien Sanchez. Matinal, le maire RN de Beaucaire, Julien Sanchez, est venu voter à la préfecture. C'est également lui qui conduit la liste « Pour le rééquilibrage territorial » pour ces Sénatoriales 2020. Julien Sanchez était déjà tête de liste aux dernières Sénatoriales de 2014. 

Le maire RN de Beaucaire, Julien Sanchez à l'heure du vote. Le bureau est tenu par l'adjoint nîmois, Daniel-Jean Valade (Photo : Coralie Mollaret)

Six têtes de liste en lice : une femme et cinq hommes. Dans le Gard, six listes se disputent les trois sièges de sénateurs. On retrouve celle de la sénatrice sortante Les Républicains, Vivette Lopez ; du président PS du Conseil départemental, Denis Bouad ; du vice-président au Conseil Départemental, Alexandre Pissas ; du citoyen Zakaria Moukite ; du maire de Beaucaire RN, Julien Sanchez ; et enfin, du sénateur sortant, le centriste Stéphane Cardenes.

Lire aussi : Dans le Gard, six listes déposées pour les élections sénatoriales

8h30 : ouverture des 7 bureaux de vote. Contrairement aux élections au suffrage direct, les élections sénatoriales sont réservées aux grands électeurs. Ce sont des élus municipaux, leurs délégués ainsi que des conseillers départementaux, régionaux et des parlementaires. Dans le Gard, ils sont 1911. Ce matin, sept bureaux ont été installés en préfecture, respectant les gestes barrières.

Bureau de vote présidé par l'élue nîmoise Les Républicains, Claude de Girardi (Photo : droits réservés)

Chacun des bureaux est présidé par un élu accompagné de deux assesseurs, également élus. L'ensemble du scrutin est coordonné par un magistrat, désigné par la cour d’appel. L'élection se joue à un tour à la proportionnelle. Après le dépouillement, les résultats seront proclamés publiquement à 18h30 sur le parking du Conseil départemental.

Lire aussi : SÉNATORIALES Les coulisses des élections du 27 septembre 

Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité