A la uneActualitésSociété

FAIT DU SOIR Finie la frénésie au centre de dépistage du Parnasse

Il ne faut que quelques minutes pour être testé (photo Norman Jardin)

Quinze jours après son ouverture, le centre de dépistage installé sur le parvis du Parnasse n’attire plus la foule. Pourtant, ce sont plus de 9 000 personnes qui ont été testées sur place.

Le file d’attente est impressionnante le 14 septembre dernier. Devant le nouveau centre de dépistage qui ouvre ses portes, ils sont près de 3 000 à attendre. Le lieu ne peut assurer que 750 tests par jours et ils ne sont disponibles que pour les personnes prioritaires. « Les premiers jours ont été très compliqués », souligne Raphael Cavallo qui rajoute : « Il a parfois fallu que la sécurité et même la police interviennent ».

750 tests sont effectués tous les jours (photo Norman Jardin)

Le secrétaire général de la Sécurité civile dans le Gard rappelle la mission qui la sienne : « Nous sommes là pour faire respecter les gestes barrières, la distanciation physique et gérer le flux des personnes ».

le centre de dépistage le 14 septembre (photo Norman Jardin)
Le même centre ce matin (photo Norman Jardin)

Deux semaines après l’ouverture, fini la grande foule. Ils ne sont plus qu’une poignée à venir se faire tester. Du coup, le temps d’attente est quasiment nul. « Ça s’est calmé depuis une bonne semaine », constate Raphael Cavallo. Sur place, cinq membres de la Sécurité civile sont présents tous les jours au centre de dépistage du Parnasse. Ils sont épaulés par deux agents de sécurité.

Marc Rauturier reste prudent sur l'évolution de l'épidémie (photo Norman Jardin)

Avec cette de baisse de fréquentation, les conditions de tests se sont un peu assouplies. « Désormais on ne priorise plus les tests. Au début, ils étaient réservés aux patients prioritaires. S’il y a moins de monde c’est parce que nous avons testé beaucoup de personnes et que les gens sont devenus plus raisonnables », témoigne Marc Rauturier. Le biologiste de Bioaxiome veut tout de même rester prudent : « La situation évolue tous les jours et à tout moment une échappée de l’épidémie est possible ». Depuis le 14 septembre, plus de 9 000 personnes ont été testées devant le Parnasse.

Raphael Cavallo et son équipes sont là pour réguler le flux des visiteurs (photo Norman Jardin)

Une des missions du centre de dépistage était de désengorger les laboratoires du centre-ville. Elle semble remplie. Aujourd’hui, se faire tester ne prend que quelques minutes. Jean-Marc en a profité : « Je dois partir en vacances en fin de semaine et il fallait que je me fasse tester. C’est rapide et s’il y avait eu du monde je serai repassé plus tard. » Positif ou négatif, ce Nîmois ne tardera pas à savoir car désormais, il faut moins de 24h pour recevoir le résultat d’un test passé sur le parvis du Parnasse, à Nîmes. Le centre est ouvert du lundi au samedi de 9h à 17h et le dimanche, pour des prélèvements prioritaires uniquement, de 10h à 12h.

Norman Jardin

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité