A la uneActualitésSports Gard

USAM Nîmes s’est fait peur mais s’impose de justesse

sanad
Mohammad Sanad a été très efficace au penalty (Photo Anthony Maurin)

Pourtant largement en tête en début de seconde période (17-10), Nîmes s'est fait peur et a été rejoint au score par une valeureuse équipe de Toulouse. L'incroyable efficacité de Mohammad Sanad au penalty (6/6) a permis à la Green team de s'imposer de justesse 29-28.

C'est devant une dizaine de supporters du Green kop ayant fait le déplacement jusqu'au Palais des sports André Brouat, pour se faire entendre, que Nîmes démarre correctement cette rencontre. Le sept de départ est composé de Desbonnet, Tobie, Nyateu, Minel, Guigou, Gallego et Sanad. C'est d'ailleurs l'Égyptien qui se met le premier en évidence en étant à la conclusion de deux relances rapides (0-2, 3e).

L'USAM mène cette rencontre par le bon bout et hormis les trois marchers de Quentin Minel, tout ce que l'on voit est propre. Les buts proviennent aussi des attaques placées face à une défense toulousaine poreuse et peu agressive. En revanche celle de Nîmes est solide. Le géant norvégien Jakobsen n'est pas trouvé et le métronome Steins est muselé (5-7, 12e).

Voyant son équipe en difficulté, Phillipe Gardent prend un temps mort mais le renversement de tendance espéré n'a pas lieu. Au contraire, les visiteurs prennent davantage le dessus et l'écart se creuse grâce notamment à un tir somptueux de Minel dans la lucarne de Lettens. Sur un temps fort, la Green team parvient à prendre jusqu'à cinq points d'avance. Un écart maintenu à la pause sur un jet de sept mètres transformé par Mohammad Sanad (10-15).

Méconnaissable en deuxième période

Un net avantage au tableau d'affichage largement mérité au vu de ce premier acte abouti. Les visiteurs passent même à +7 dès le retour des vestiaires. On se dit alors que l'USAM a une avance confortable qu'elle va pouvoir gérer (15-20, 40e). Mais non ! Comme face à Limoges, les Nîmois connaissent un temps faible. Plus important ce soir puisque le Fénix retrouve un véritable allant offensif à l'image du jeune Kempf qui fait mouche.

Une période redoutée par Franck Maurice qui a prévenu avant match qu'il attend plus de maîtrise de ses joueurs quand ils sont dominés de la sorte. Le temps mort demandé n'y change rien malgré les conseils de Yann Balmossière de "mettre du mouvement". Nîmes souffre vraiment et se trouve en panne offensivement. Difficile de comprendre comment une formation si étincelante en première période peut quelques minutes plus tard complètement déjouer et devenir méconnaissable.

Sanad, roi du penalty

Ainsi, l'écart se réduit et à huit minutes du terme, Teodor Paul arrête une première balle d'égalisation devant Leventoux (24-25, 53e). Dans la foulée, Abdi ne rate pas son face à face devant le portier slovaque et remet les Haut-Garonnais sur les bons rails à trois minutes du terme (26-26, 57e). Emporté par son élan, on se dit que le Fénix va coiffer Nîmes sur le poteau.

C'est sans compter sur le talent et le sang-froid de Mohammad Sanad, hallucinant d'efficacité au penalty vendredi à l'entraînement, capable de reproduire telle performance en match. Inscrivant son sixième but à sept mètres de la soirée, le Pharaon offre la victoire aux Gardois à trente secondes du terme. Ces derniers tremblent dans les ultimes secondes après un kung-fu mais le but d'Abdi est logiquement refusé car l'Algérien prend appui dans la zone avant de marquer.

Nîmes s'est fait peur mais est parvenu à gagner sur une terre difficile et conserve la tête du classement avec deux victoires au compteur. Une entame parfaite avant de disputer aussi son derby mercredi face à Montpellier, au Parnasse !

Corentin Corger

Lidl Starligue. 2ème journée. Toulouse - USAM 28-29. Palais des sports A. Brouat (mi-temps : 10-15). Spectateurs : 1 000. Arbitres : M.M Pichon et Reveret. Avertissements à Toulouse : Jakobsen (11e), Abdi (20e). Avertissements à Nîmes : Dupuy (4e), Tobie (18e). Deux minutes à Toulouse : Sokolic (14e, 50e), Gilbert (21e), Abdi (37e). Deux minutes à Nîmes : Tobie (10e, 18e). 

Toulouse : Lettens (1/13), De Almeida (4/20); Leventoux (5/6), Chelle (1/1), Jakobsen (2/2), Gilbert (3/5), Kempf (4/5), Borzas, Soudry (1/1), Ilic (1/3), Steins (3/4), Martins Vieira (1/4), Jovanovic, Tribillon (2/3), Sokolic, Abdi (5/9). Entraîneur : Philippe Gardent. 

USAM : Desbonnet (7/27), Paul (3/10); Poyet, Derisbourg, Gallego (2/3), Rebichon, Nyateu (5/8), Dupuy (1/1), Tesio, Guigou, Kavticnik (2/2), Tobie, Acquevillo (5/7), Nieto (2/2), Minel (3/3), Sanad (9/9). Entraîneur : Franck Maurice. 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité