ActualitésCulture

BAGNOLS/CÈZE Le film Poly de Nicolas Vanier, diffusé en avant-première au cinéma Casino ce dimanche

Le réalisateur de "Poly" Nicolas Vanier, aux côtés de la jeune actrice Elisa de Lambert, vendredi soir à Montclus (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le réalisateur de "Poly" Nicolas Vanier, aux côtés de la jeune actrice Elisa de Lambert, étaient ce mois d'août à Montclus. (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ce dimanche 4 octobre, le film "Poly" réalisé par Nicolas Vanier sera projeté en avant-première au cinéma Casino de Bagnols-sur-Cèze. Deux séances sont programmées à 14h et à 16h30. 

À la base, sa sortie nationale était prévue le 7 octobre mais a été repoussée au 21 octobre. C'est le lot de beaucoup de films en ce moment, la période étant très compliquée. De fait, la situation des cinémas est elle aussi préoccupante. Au Casino, à Bagnols, on espère beaucoup de "Poly", qui a été tourné principalement dans les villages de Montclus et de Saint-Marcel-de-Careiret. Quasiment tout en extérieur offrant de très beaux panoramas sur des paysages que les habitants connaissent bien. "On attend beaucoup ce film. En temps normal, ça aurait marché mais en ce moment, je ne sais pas. Ils annoncent un week-end pluvieux, espérons que ça nous donne un petit coup de pouce pour faire venir les spectateurs", lance sans conviction Anne-Marie Duffès, gérant le cinéma Casino à Bagnols avec son mari.

Depuis qu'ils ont rouvert les salles le 26 août, la fréquentation n'est pas au rendez-vous. "La semaine de réouverture était une parenthèse enchantée, une petite bulle. "Tenet" est sorti aussi à ce moment-là... Mais dès la semaine suivante, tout est retombé dans le néant", déplore la gérante. Le blockbuster, l'un des seuls qui est finalement sorti dans les salles obscures, n'a pas tenu toutes ses promesses alors que les cinémas comptaient énormément dessus pour sortir la tête de l'eau et attirer les spectateurs : "Beaucoup de gens ressortent de la séance sans avoir rien compris, il n'a pas un bouche-à-oreille exceptionnel..."

"Les gens qui ne viennent que pour les blockbusters sont aux abonnés absents"

La belle surprise, c'est "Antoinette dans les cévennes", de Caroline Vignal : "Pareil, ça a été filmé pas loin, ça parle aux gens d'ici. Le film est sympa", commente Anne-Marie Duffès. Un petit succès loin de compenser la déprogrammation de "Mort sur le Nil", "King's man", "Déconnectés", "Wonder woman"... et la liste est longue. "Tout ça est reporté aux calendes grecques. [...] Ce ne sont que des films français qui sortent alors l'offre est ciblée sur un noyau de clientèle. Les gens qui ne viennent que pour les blockbusters sont aux abonnés absents et les jeunes aussi", poursuit-elle.

Les films à l'affiche ? Le port du masque obligatoire ? La peur du virus ? Le climat morose ? "Tout ça fait qu'on ne voit pas le bout du tunnel. Le mois de septembre est toujours mauvais mais pas à ce point. On va voir si en octobre, ça frémit un peu plus avec les vacances de la Toussaint. Au moins qu'on atteigne seuil d'équilibre, ce qui n'est pas le cas en ce moment", espère la gérante avant de se raviser : "Toutes les semaines, on se raccroche à quelque chose mais le mercredi, jour des sorties, on perd vite nos illusions."

Marie Meunier

Pour tenter de redonner envie aux gens de franchir la porte du cinéma, Le Casino prévoit plusieurs séances spéciales :

. Le 9 octobre, dans le cadre d'Octobre rose, à 18h, projection du film "De plus belle" d'Anne-Gaëlle Daval suivie d'un débat avec le docteur André Mathieu de la Ligue contre le cancer, comité du Gard. Entrée libre. 

. Le 11 octobre sera projeté en avant-première "Trente jours max" avec Philippe Lacheau, Tarek Boudali et toute l'équipe déjà vu dans "Babysitting". 

. Le 19 octobre, ciné gouter à 14h15 avec le court-métrage d'animation "L'Enfant au grelot", tarif unique à 4 €.

. Début novembre, sera projeté le film "Josep" puis un débat est prévu avec son scénariste, Jean-Louis Milesy, originaire de Bagnols-sur-Cèze. 

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Un commentaire

  1. Jean-Louis Milesi est aussi coscénariste avec Robert Guédiguian de Marius et Jeannette et de Les neiges du Kilimandjaro, deux films réalisés par Robert Guédiguian.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité