A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Jamie, 17 ans, lance sa marque pour la bonne cause

(Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

Le Nîmois Jamie Le Bras a lancé une production de 100 tee-shirts floqués du logo Headake et dont une partie du prix sera reversée à l'association Sourire à la vie.

Un bonhomme qui se tient la tête. Ce logo n'a pas été choisi au hasard. Headake, de l'anglais headache, et c'est effectivement ce mal de tête le point de départ de cet élan de créativité mêlée à la générosité. Pour le comprendre, il faut remonter le temps, jusqu'au vendredi 13 mars dernier. Ce jour-là, Jamie souffre de forts maux de tête, de vertiges.

Quelques jours et une batterie d'examens médicaux plus tard, le diagnostic tombe, aussi abrupt qu'inattendu : il est atteint d'une tumeur cérébrale bénigne (non cancéreuse) appelée astrocytome pilocytique. "Ça a été un gros choc. Tout s'est passé rapidement, j'ai dû laisser ma copine qui était en pleurs, mon père aussi, mon frère et ma soeur, pour être hospitalisé. Ça a vraiment été difficile à vivre", se souvient Jamie.

"Je l'entendais crier, ça me faisait mal"

La cicatrice, le long de sa nuque est bien visible. Un stigmate d'une quinzaine de centimètres, seule trace apparente de l'opération qu'il a subi le 1er avril dernier au centre hospitalier de Montpellier. Seule trace apparente oui, mais en plus de la douleur, Jamie garde en mémoire ces enfants qu'il a croisé lors de son séjour à l'hôpital et qui souffraient du même mal que lui. "Je me souviens de cette petite fille de 7 ans. Moi j'en ai 17, et la douleur n'était déjà pas facile à supporter. Mais elle. Je l'entendais crier, ça me faisait mal", lâche-t-il les yeux fixés sur ses mains.

Un sursaut de conscience l'arrache à ce souvenir. Jamie est fort. Une force qu'il a puisé chez sa mère, son père et l'ensemble de ses proches pour affronter cette épreuve, ce satané astrocytome pilocytique. Et cette force, il a tout de suite eu envie de la mettre au service des autres.

(Photo : Stéphanie Marin)

"Je voulais me rendre utile pour ces enfants qui n'étaient pas aussi forts, aussi grands que moi." Alors à sa sortie d'hôpital et dès les premiers jours de sa convalescence, le jeune Nîmois se met à se creuser les méninges. Passionné de chaussures et de mode en général, c'est au cours d'une discussion avec sa mère que Jamie trouve l'idée.

S'inspirant de l'histoire des créateurs de sa marque préférée, Maison Château Rouge, le lycéen - il est aujourd'hui en première année de BTS Commerce international au lycée Albert-Camus - décide de produire 100 tee-shirts floqués d'un logo réalisé en collaboration avec un graphiste canadien. Jamie a investi toutes ses économies pour la création de ces 100 tee-shirts avant de lancer une cagnotte sur la plateforme Leetchi.

"Un peu de bonheur dans leur malheur"

50% du produit des ventes - 25€ le tee-shirt - seront reversés à l'association d'aide aux enfants malades du cancer, Sourire à la vie, avec laquelle il a signé une convention. "J'aimerais que les enfants aient un peu de bonheur dans leur malheur. Que cela serve à rendre leur séjour plus agréable ou que peut-être on puisse trouver des solutions autres que l'opération pour les guérir", explique le jeune homme. Et de poursuivre : "Si ça ne marche pas, je donnerai 100% des recettes à l'association", mais si ça marche, il signera d'autres collections et maintiendra son engagement. À la fin du mois de septembre et en seulement une semaine, il a vendu 40 tee-shirts via ses réseaux sociaux (Headake Headake). Et Jamie réfléchit déjà à la collection d'hiver.

Stéphanie Marin

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité