A la uneActualités

VAUVERT Coronavirus : une quarantaine d’enseignants exerce son droit de retrait

Le collège de la Vallée Verte à Vauvert (Photo DR)

Tensions depuis ce matin au collège de la Vallée Verte de Vauvert où une quarantaine d'enseignants a décidé de faire valoir son droit de retrait, considérant que les conditions sanitaires n'étaient pas réunies pour exercer confortablement sa mission éducative.

Depuis ce mardi 3 novembre, plus de 60% du corps enseignant du collège de Vauvert a décidé de faire valoir son droit de retrait. En effet, depuis hier, jour de rentrée scolaire, les enseignants ont constaté, selon eux, l'absence de gel hydroalcoolique et de savon dans les toilettes de l'établissement, considérant de fait ne plus avoir les moyens d'exercer en toute sécurité leur travail en lien avec l'épidémie de coronavirus.

Selon des constatations effectuées sur place, les élèves ont passé la journée dans les espaces extérieurs du collège ce que déplorent de nombreux parents d'élèves, alertés. Certains se sont présentés spontanément devant l'établissement, exigeant de pouvoir récupérer leurs enfants. Impossible en temps de crise sanitaire mais surtout en raison du plan Vigipirate, renforcé suite aux récents actes terroristes qui se sont déroulés en France ces dernières semaines.

"Comment faire grève en raison du covid et laisser les enfants ensemble toute une journée dans la cour, les uns à côtés des autres ? C'est incompréhensible", fait savoir un des nombreux parents d'élèves ayant pris contact avec notre rédaction ce mardi.

"On a diligenté un des inspecteurs académiques en charge de la partie hygiène et sécurité qui sera demain matin dans le collège", fait savoir Philippe Maheu, le directeur académique des services de l'Éducation nationale du Gard (DASEN), contacté par notre rédaction. "Il faut dresser une analyse objective de la situation. Pour nous, il n'y a pas de danger. Toutes les conditions sont réunies. La preuve, c'est le seul collège du Gard dans cette situation aujourd'hui. Pour autant, nous allons faire le nécessaire car nous souhaitons le retour de la sérénité dans l'établissement."

"Les parents d'élèves ont paniqué", explique le directeur du collège de Vauvert. Les gendarmes se sont déplacés sur place pour évaluer la situation mais n'ont pas eu besoin d'intervenir. "Je déplore que ces enseignants pénalisent le collège en voulant dénoncer une situation nationale", regrette le proviseur. Claire Pous, professeur gréviste, fait savoir : "Nous avons voulu rendre hommage à Samuel Paty le jour de la rentrée et observant que ce matin, il n'y avait toujours pas d'éléments rassurants sur le plan sanitaire, une partie d'entre nous a souhaité exercer son droit de retrait." Contacté par nos soins, Jean Denat, le maire de Vauvert, n'a pas souhaité s'exprimer à ce stade.

Édité : vers 16 heures ce matin, les professeurs ont adressé à notre rédaction ce communiqué : 

Photo DR

"Ce mardi 3 novembre 2020, en assemblée générale à 8h30, une trentaine de professeurs a exercé son droit de retrait à la suite des manquements sanitaires constatés dans le collège et à l'impossibilité d'appliquer convenablement le protocole renforcé.
Cette décision a été motivée par :
- l'absence de gel hydroalcoolique dans les salles de classe du collège, malgré nos demandes répétées d’anticipation sur ce point depuis la rentrée de septembre.
-l’absence de  matériel désinfectant pour les claviers les bureaux que nous partageons tous désormais ,avec le dispositif une salle pour une classe depuis hier.
- Les sanitaires du collège ne peuvent couvrir les besoins de 1 000 élèves.
- l'impossibilité de respecter la distanciation pour les élèves dans les salles au vu des effectifs et de la perspective annoncée de supprimer un certain nombre de cours en groupes pour limiter les brassages.
- l'absence de nettoyage régulier dans les salles partagées par plusieurs classes : svt, sciences physiques, technologie, informatique, segpa.
- les risques pour les élèves et pour les personnels dans l'utilisation de la cantine où 500 demi-pensionnaires doivent déjeuner tous les jours dans un temps restreint.
Conscients que cette action ait pu mettre en difficulté  les élèves et les parents,  les professeurs , devant l’urgence de la situation, ont choisi ce mode d’action pour alerter  l’institution des dangers encourus.
En effet, les personnels du collège déplorent que les mesures difficilement applicables, sans ressources humaines et logistiques supplémentaires, ne protègent ni les enseignants, ni les élèves, ni les familles. Sans allègement des effectifs (par exemple par demi-groupe)  et distanciation suffisante, nul ne pourra être à l’abri du virus et garantir le ralentissement de sa circulation."

Abdel Samari (avec Boris Boutet)

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

2 réactions sur “VAUVERT Coronavirus : une quarantaine d’enseignants exerce son droit de retrait”

  1. Le pire c’est que nos enfants sont pendant ce temps stockés en groupe dans la cours pour évité le brassage dans les salles d’études…..y’a quand même pas comme un problème!!
    Sortie des élèves se fait au portillon ou ils sont tous entassé au lieu d’utiliser comme avant le grand portail pour la distanciation ….mais quel organisation…merci Mr blanquer avec vous pas de doute les enfants sont en securite .
    Lycée hemingway 47 cas covid avant les vacances et on fait rien …mais a part ça y’a qu’au collège de vauvert qu’il y a des problème maos on se moque de qui?

  2. Une nouvelle preuve que les enseignants sont TOUJOURS dans une démarche corporatiste, JAMAIS pour les élèves contrairement à leurs affirmations permanentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité