Actualités

ALÈS L’application « Alès emploi » désormais disponible sur iOS et Android

Pierre Martin, président de la MLJ Alès Pays Cévennes présente l'application "Alès emploi" à l'occasion d'une conférence de presse hier. (Photo Corentin Migoule)

Lancée par la Mission locale jeunes Alès le 2 mars dernier à l’aube d’un premier confinement, l’application « Alès emploi » réservée aux jeunes de 16 à 25 ans est à présent téléchargeable sur tous les smartphones via iOS et Android.

Pierre Martin, président de la Mission locale jeunes Alès, a longtemps hésité avant de maintenir la conférence de presse en comité restreint prévue hier en fin de matinée. « Et puis on s’est dit qu’on ne peut pas arrêter de vivre, c’est d’ailleurs l’une des demandes du gouvernement qui souhaite le maintien des actions des missions locales », justifiait le président de la MLJ.

Développée par la société parisienne Synakène et lancée le 2 mars dernier, l’application "Alès emploi" nécessitait jusqu’à maintenant une procédure qui pouvait décourager un potentiel utilisateur trop peu opiniâtre. Il fallait en premier lieu s’inscrire sur le site “Alès emploi” via une adresse mail, avant de pouvoir procéder à la création d’un avatar au profil évolutif. Une version téléchargeable, dont la mise en marche a coûté environ 14 000 euros, est désormais disponible sur tous les smartphones via iOS et Android.

Une trentaine d'offres d'emploi sur le territoire

S’adressant aux jeunes de 16 à 25 ans inclus, l’application crée une interaction plus rapide entre l’offre et la demande. « C’est très simple, les offres d’emploi défilent, les candidats peuvent postuler directement et s’entretiennent ensuite avec un conseiller de la mission locale qui va assurer le lien avec les entreprises », résume Pierre Martin. Et d’ajouter : « En ce moment il y a une trentaine d’offres d’emploi en ligne dans différents types de secteurs, y compris des missions de service civique. Vu le contexte, l'intérim et les contrats à durée déterminée sont hélas majoritaires. »

Imaginé comme un outil destiné à lutter contre le chômage, le dispositif comprend également une petite dizaine d'onglets, dont celui de la mobilité, qui offre à l’utilisateur un accès facilité aux démarches liées au passage du code de la route ou du permis de conduire, par exemple. À l’heure de conclure, Pierre Martin ne manquait pas rappeler que l’application a déjà fait l’objet de plus de 830 créations de compte depuis sa création et que le projet, qui a été porté par Alès Agglomération à travers une campagne de communication, « s’adresse aux 99 communes du territoire, y compris jusqu’à Génolhac et Concoules. »

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité