ActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Le match vu de Reims : des Champenois en quête d’équilibre

Face à Reims, les Nîmois s'attendent à une rude bataille. (Photo Anthony Maurin)

Ce dimanche à 15 heures, le Nîmes Olympique se déplace au Stade Delaune pour affronter Reims dans le cadre de la 11e journée de Ligue 1. À la veille de ce match de bas de tableau, Objectif Gard présente les forces en présence au sein du club champenois. 

L'euphorie de la saison passée, exceptionnelle pour les Rémois et ponctuée par une qualification en Europa League, est vite retombée. Sortis sans gloire en Hongrie dès le second tour de la C3, les Champenois ne remportent aucun de leurs sept premiers matches de championnat. "Les rencontres européennes ont peut-être ajouté un peu de fatigue au groupe, estime Julien Collomb, journaliste à L'Union-L'Ardennais. Mais il y avait surtout de la déception de s'arrêter si tôt alors que le club rêvait de ce retour en Europe depuis des années." 

En Ligue 1, les Rémois sont désormais attendus, et peinent à confirmer leur solidité défensive. "C'était le point fort de l'équipe depuis la remontée dans l'élite il y a trois ans, indique Hugo Rogier, supporter champenois et administrateur d'une page Facebook qui relaye l'actualité du club. Mais il ne faut pas s'en contenter. Le coach David Guion a d'ailleurs annoncé à l'intersaison vouloir produire un peu plus de jeu que les saisons précédentes." 

Une défense à reconstruire

Si les Champenois marquent effectivement plus qu'auparavant, déjà seize buts en 2020/2021, ils en ont déjà encaissé presque autant en 10 rencontres qu'en 28 l'an passé. "Avec le départ de Disasi pour Monaco, il a fallu rebâtir une défense centrale pour la troisième saison consécutive, note Julien Collomb. Pour le remplacer, le club a misé sur le jeune Faes (suspendu ce dimanche, Ndlr) qui commence à prendre ses marques. Son binôme de charnière, le capitaine Abdelhamid, reste régulier mais il est peut-être un peu moins impérial que l'an dernier. C'est aussi le cas du gardien Rajkovic qui était l'un des meilleurs à son poste et qui connaît quelques difficultés." 

Autres départs importants pour les Stadistes, le latéral gauche Kamara (Nice) et l'expérimenté milieu de terrain Romao (Guingamp) ont un peu perturbé l'équilibre du groupe. "Ils étaient aussi des joueurs importants pour le vestiaire, avance Julien Collomb. L'effectif a été un peu rajeuni mais ne manque pas de qualité. C'est la première fois que le bateau tangue autant depuis l'arrivée de David Guion. Mais malgré l'absence de victoire, on n'a jamais senti d'affolement." 

Reims relève la tête mais n'est pas impérial

C'est finalement à Montpellier que Reims débloque son compteur, avec la manière. Ce succès 4-0 à la Mosson lance enfin la saison des Champenois qui enchaînent par un premier succès à Delaune, contre Strasbourg (2-1). "Il y avait eu des bons matches précédemment comme par exemple le nul obtenu contre Rennes (2-2), mais ces victoires étaient importantes sur le plan comptable, explique Julien Collomb. Malgré tout, il y a un manque de constance au cours d'un même match." 

Symbole de cette irrégularité, la dernière rencontre face à Lens terminée sur le score de 4-4 alors que les Rémois avaient deux buts d'avance à l'entame du temps additionnel. Preuve que si les Champenois ont relevé la tête, ils sont toujours en quête d'équilibre.

Boris Boutet

Le joueur à suivre : Boulaye Dia

Huit matches, huit buts inscrits, dont cinq lors des trois dernières rencontres. Cette saison Boulaye Dia affole les compteurs. "C'est un attaquant puissant et rapide, très efficace devant le but, décrit Julien Collomb. Il doit encore progresser dans l'utilisation du ballon et sa participation au jeu pour devenir un top joueur. Mais rappelons qu'il y a quatre ans il jouait en Régional 2 et qu'il était électricien. Reims l'a recruté pour renforcer son équipe réserve et sa progression fulgurante a fait de lui un titulaire en Ligue 1." À 24 ans, Boulaye Dia trône désormais en tête du classement des buteurs du championnat, devant, entre autres, les stars Mbappé et Ben Yedder.

Lucas Deaux vu de Reims

Suspendu pour le déplacement à Delaune, Lucas Deaux est un véritable enfant du cru. Né à Reims, le milieu de terrain nîmois a passé 19 ans au sein du club champenois. "Il est parti en 2012, juste avant la montée du club en Ligue 1, se souvient Hugo Rogier. C'est à Nantes que sa carrière a véritablement décollé. On regrette qu'il ne se soit pas vraiment imposé à Reims mais les supporters continuent à suivre sa carrière." 

Le 11 de départ probable de Reims

Rajkovic - Foket, Maresic, Abdelhamid, De Smet - Mbuku, Berisha, Munetsi, Cafaro - Dia, Touré (ou Sierhuis)

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité