A la uneFaits Divers

GARD Tentative de meurtre sur un militaire et accident avec trois blessés dont deux motards de la gendarmerie

Le procureur de la république de Nîmes, Éric Maurel, au centre, est accompagné du colonel Michel, patron de la SR de Nîmes, et du colonel Robert, du groupement de la gendarmerie du Gard (Photo : DR)

« On est passé à côté d’un drame absolu. On pourrait aujourd’hui avoir trois ou quatre morts », indique le procureur de la république de Nîmes, Éric Maurel.

Une information judiciaire sera ouverte ce mardi après-midi pour "tentative de meurtre" sur un gendarme. Le militaire a vu arriver le bolide et il s’est jeté sur le côté pour ne pas être percuté par le chauffard... Ce dernier va poursuivre sa route et être à l’origine d’un accident avec trois blessés graves, dont deux motards de la gendarmerie.

Le dramatique accident est en fait survenu mercredi dernier sur la commune de Fourques (Gard). Un barrage de gendarmerie composé de militaires du groupement du Gard et des Bouches-du-Rhône, était en place pour une opération visant à lutter contre les cambriolages. Le chauffard, qui n'avait pas de permis de conduire, a accéléré lorsqu'il a aperçu les gendarmes regroupés autour d’un rond-point séparant les départements du Gard et des Bouches-du-Rhône. C’est à cet instant là qu’il aurait pu percuter un militaire qui a eu juste le temps de se jeter sur le côté. La tentative de meurtre se caractérise à ce moment-là.

Le chauffard a poursuivi sa route en zigzaguant, avant de percuter un poids lourd. Le conducteur du camion est grièvement blessé et il est encore hospitalisé dans un établissement de Marseille. Deux motards de la gendarmerie qui étaient à l’arrière du véhicule en fuite ont été percutés par le poids lourd à la dérive. Un motard a glissé sous les roues, tandis que l’autre a pris le camion de face. Les deux motards de la gendarmerie du Gard sont gravement atteints, ils ont été opérés plusieurs fois et sont toujours hospitalisés. Ils souffrent de multiples fractures.

On ne sait pas pour l’instant s’ils parviendront à marcher, et s’ils pourront un jour reprendre leurs activités. Dans l’accident, seul le conducteur à l’origine de la faute est parvenu à s’extraire de sa voiture et à s'enfuir. « Il a quitté la zone où 100 gendarmes étaient à sa recherche, il y avait aussi une équipe cynophile et un hélicoptère », indique le colonel Robert pour le groupement de gendarmerie du Gard. Il a bénéficié de la complicité de membres de sa famille pour quitter le secteur sans être repris.

Le suspect tente de s'évader

Mais il est vite confondu par plusieurs éléments probants, la téléphonie, mais aussi son ADN dans la voiture comme l'explique le colonel Bertrand Michel, patron de la Section de recherches de Nîmes. Le conducteur sera finalement interpellé dimanche à Tarascon d'où il est originaire. Il essaie ensuite de s'enfuir alors qu'il est placé en garde à vue dans les locaux de la compagnie de gendarmerie de Nîmes.

L’information judiciaire est également ouverte pour « refus d’obtempérer aggravé, blessures involontaires sur trois victimes, complicité de dénonciation imaginaire et tentative d’évasion ». Une tentative d'évasion qui est survenue hier alors que le mis en cause était en garde à vue dans les locaux de la compagnie de gendarmerie de Nîmes.

La "dénonciation imaginaire" concerne en fait le plan élaboré par sa famille pour le dédouaner. Ils ont essayé de faire croire que le véhicule avait été volé avant l’accident par trois hommes armés. Faux. En réalité, ils essayaient de protéger le conducteur qui est le fils de la propriétaire du véhicule. Ce jeune âgé de 24 ans est déjà connu pour plusieurs condamnations notamment au tribunal pour enfants de Tarascon. Ce suspect sera présenté à un juge d’instruction ce mardi après-midi. Le parquet de Nîmes a requis la détention provisoire. Il a reconnu être le conducteur fautif durant le temps de la garde à vue.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité