A la uneActualitésUSAM

USAM Les Nîmois s’inclinent en Roumanie (29-27), pas de gâteau pour Gallego

Malgré les huit buts inscrits par Benjamin Gallego Nîmes s'est incliné en Roumanie (Photo USAM)

Le jour de ses 32 ans, Benjamin Gallego a réalisé une magnifique prestation achevée de huit buts, son record en carrière. Mais cela n'a pas empêché l'USAM de s'incliner 29-27 sur le terrain du Dinamo Bucarest, pour la 4e journée de la Ligue européenne de l'EHF. 

Pour un match à huis clos, il y a beaucoup de bruit dans la petite salle polyvalente de Bucarest. Le son des enceintes a été monté au maximum pour faire entendre les chants enregistrés des supporters afin de soutenir les Roumains et essayer de déstabiliser les Français. Et si à un moment donné Quentin Minel ne semble pas entendre les consignes offensives, cela perturbe peu les Nîmois.

Et notamment Benjamin Gallego, auteur d'une entame de match tonitruante qui inscrit cinq des huit premiers buts sans jamais rater la cible. Galvanisé le jour de fêter ses 32 ans, le pivot usamiste bouscule les carcasses adverses pour aligner les pions et mettre les siens sur de bons rails (4-5, 7e). Dans ce début de partie, on se rend coup pour coup et aucune équipe ne parvient à se détacher. La défense gardoise montre des signes positifs dans l'agressivité, elle réussit à gêner les transmissions adverses et gratte quelques ballons.

Le quart d'heure de "Benji" se conclut par un tir entre les jambes du gardien après avoir réceptionné une longue passe de Desbonnet tel un ailier. Et puis à la moitié de ce premier acte, chacun va avoir son temps fort de domination. Mohammad Sanad touche du bois. Michaël Guigou bafouille son handball au poste de meneur de jeu en voyant son tir arrêté et en perdant un ballon évitable. Et ce sont les Roumains qui marquent à trois reprises pour mener 10-8 à la 20e minute.

Les Nîmois ont craqué en fin de rencontre (Photo USAM)

Le temps mort pris par Franck Maurice est efficace et l'USAM inverse immédiatement la tendance. Les Égyptiens mènent cette riposte avec Sanad qui trouve enfin la faille après deux échecs et qui enchaîne sur penalty. Ahmed Hesham s'offre un trois sur trois à neuf mètres et assume ses responsabilités. Même Desbonnet y va de son petit but en marquant de ses propres cages et la Green team repasse devant (10-12, 24e). Une courte avance qu'elle conserve jusqu'à la pause (14-15).

Gallego, irrésistible

Au retour des vestiaires, Bucarest bouscule les Nîmois qui réagissent au bout de quatre minutes par l'intermédiaire de Gallego. Comme au début de la première période, le pivot marche encore sur l'eau en faisant mouche à trois reprises (16-18, 36e). Il porte les siens dans une rencontre où ils commencent à être sanctionnés. Les Roumains profitent de la double infériorité numérique française pour revenir à hauteur. Les débats sont serrés et Minel vient mettre fin à trois minutes de disette de part et d'autre (20-21, 43e).

Au coeur de ce deuxième acte, Desbonnet enchaîne plusieurs arrêts décisifs. Un manque de réalisme qui sème le trouble chez le Dinamo qui voit en plus Savenco prendre deux minutes. Un temps faible que Nîmes, grâce à une nouvelle praline d'Hesham, exploite pour augmenter son avance de trois buts, une première dans cette rencontre (20-23, 47e). Après avoir posé un temps mort, les Roumains sont plus mordants et dans le jeu de "à toi à moi" c'est eux qui reprennent la mainmise sur le match. Une domination définitive.

De +2, les Usamistes passent à -2 à quatre minutes du terme (26-24, 56e). Heidarirad, le dernier rempart, s'interpose sur les dernières tentatives nîmoises et l'avance roumaine se creuse. Les encouragements de Franck Maurice sur le dernier temps mort - "on va jusqu'au bout les garçons" - ne changent rien. Son équipe s'est relâchée dans les dernières minutes et concède sa deuxième défaite consécutive (29-27) dans cette compétition pour une seule victoire obtenue. Avec encore sept journées à disputer, la qualification pour les huitièmes reste bien sûr jouable. Mais cela passe impérativement par au moins un succès sur la double confrontation face au Sporting qui débute au Portugal mardi prochain.

Corentin Corger

Ligue européenne de l'EHF. 4e journée. Sala Polivalentă Dinamo. Dinamo Bucarest 29-27 USAM Nîmes Gard (Mi-temps : 14-15). Arbitres : M.M. Emil et Ernest Aghakishi (Azerbaïdjan) Deux minutes à Bucarest : Vrankovic (22e, 31e), Savenco (45e)  Deux minutes à Nîmes : Tobie (25e, 31e), Sanad (37e), Acquevillo (40e). 

Dinamo : Missaoui (3 arrêts sur 8 tirs), Heidaridad (11 arrêts sur 33 tirs); Vujic (4/6), Botea (4/9), Savenco, Asoltanei, Humet Gaminde, Gavriloaia (3/3), Vrankovic (5/9), Szasz, Negru (7/7) , Mousavi, Bizau (1/1), Diogo Hebo (1/2), Mamdouh (4/5), Bannour (0/5). 

USAM : Desbonnet (11 arrêts sur 38 tirs), Paul (0 arrêt sur 2 tirs); Gallego (8/11), Minel (2/4), Guigou (0/2), Nieto, Dupuy (1/2), Sanad (7/10), Acquevillo, Gibernon, Derisbourg, Rebichon (1/4), Tobie (1/3), Tesio (0/1), Hesham (6/7). Entraîneur : Franck Maurice. 

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité