ActualitésSociété

RODILHAN « Tout simplement graffiti » revient !

En partenariat avec Nîmes métropole, la DRAC Occitanie et la commune de Rodilhan.

Grumo (Photo Da Storm).

Du 3 au 8 décembre 2020, les artistes Cobalt et Grumo vont venir peindre sur la place " Coeur de village " !

Si vous ne connaissez pas le street art, vous ratez une bonne occasion d'égayer vos balades urbaines. Nîmes et le quartier Gambetta s'en sont fait une spécialité. Ici et pour ce qui nous intéresse, le projet " Tout Simplement Graffiti ", voici un simple rappel. Le projet a été lancé à l’initiative de l’association Da Storm et de Nîmes métropole en 2017.

Un mur à peindre à Rodilhan (Photo Da Storm)

Ce projet devenu réalité permet de créer une rencontre entre des artistes, des communes de l’agglomération nîmoise et leurs habitants. Chaque année, le projet investit une nouvelle ville afin de créer dans son secteur une fresque street-art unique, fruit d’une collaboration inédite entre un artiste du département et un artiste venu d’ailleurs.

"Tout simplement graffiti" vise ainsi à proposer au plus grand nombre un autre regard sur la discipline, en permettant à des artistes de s’exprimer sur les murs des communes partenaires. Oui, mais Rodilhan connaît déjà bien "Tout simplement graffiti"... Il y a un peu plus de trois ans, les artistes L'insecte, Moulin Crew et Pyrate avait déjà réalisé une fresque (ici la vidéo de Gecko Ciocca).

Cobalt (Photo Da Storm).

Pour Rodilhan, Grumo travaillera avec une classe de CM2 de l’école du village pour réaliser une fresque de 7 mètres de long avec les élèves sur un mur de la cour de l’école.

Si le graffiti et le street-art s'exposent aujourd'hui dans les galeries les plus reconnues et les musées les plus réputés au monde, cette forme d'expression reste encore souvent méconnue du grand public et associée au vandalisme. Saint-Bauzély, le TCSP de Nîmes, Redessan, Saint-Geniès-de-Malgoirès, Clarensac, Marguerittes, Caveirac, Saint-Gervasy ou encore Générac possèdent aussi une fresque murale d'exception.

Un autre mur à peindre à Rodilhan (Photo Da Storm).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité