A la uneFaits Divers

AU PALAIS Le voleur à la roulotte promet « un scandale » en faisant venir Dupond-Moretti

Éric Dupond-Moretti (Photo archive de Véronique Palomar)

À une heure du matin, le 26 novembre dernier, Kamel, 30 condamnations au casier judiciaire, a été surpris en train de voler dans une voiture stationnée dans une rue nîmoise.

« Je ne voulais pas voler !, jure Kamel. Je voulais dormir un petit peu ». L’argument tiendrait la route si le quadragénaire au visage ravagé par la drogue n’avait pas été retrouvé avec trois autoradios sur lui, une montre de marque ou encore avec une carte bancaire qui ne lui appartient pas.

Mais Kamel, extrêmement bavard et au discours très décousu, préfère évoquer d’autres sujets qui l’intéressent plus. « Je suis contre les trafiquants de cocaïne et d’héroïne », déclare-t-il subitement avant de signaler au tribunal nîmois : « Je suis français. On ne peut pas me renvoyer » et, enfin, d’avertir la juge qu’il est détenteur d’un « Bac + 10 en prison ». La présidente, Christine Ruellan, pourtant d’une grande patiente, commence à s’agacer des interventions répétées du voleur : « La prochaine fois que vous parlez, on vous met dehors. »

Alors Kamel va se taire quelques minutes, mais il ne peut néanmoins s’empêcher de mimer un joueur de violon quand la juge égrène son long casier judiciaire. La salle est pliée de rire. La présidente stoppe sa lecture : « Pourquoi faites-vous de la musique ? Vous vous moquez du tribunal ? » Réponse du mélomane : « C’est parce que tout ça c’est du pipeau ! » Ce qui est plus concret en revanche, c’est le réquisitoire du procureur, Adrien Roux : 3 mois de prison et la révocation d’un précédent sursis de 6 mois, soit 9 mois de prison au total. Une peine suivie par le tribunal qui a le don de mettre le violoniste en rogne : « Je vais faire venir Dupond-Moretti et ça va être un scandale », menace-t-il. En attendant la venue du garde des Sceaux, notre musicien sur-diplômé finit bien évidemment… au violon.

 Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité