Actualités

BAGNOLS/CÈZE Le promoteur abandonne le projet immobilier de Bourdilhan et du Murel

Vue aérienne du quartier du Murel sud, à Bagnols (DR)

La semaine dernière, Thierry Vincent, de l'association Préservons Bagnols et élu d'opposition, célébrait une première victoire après avoir reçu un courrier du Directeur régional des Affaires culturelles lui signifiant que la procédure de classement de la Pyramide allait être étudiée. Voici un autre combat et d'une autre réussite de l'association. 

Il s'agit de l'abandon du projet sur les quartiers du Bourdilhan et de Murel, sur l'entrée sud de Bagnols. Celui-là même qui cèlera le collectif de départ en l'association Préservons Bagnols. Tout remonte à 2017, lorsqu'un promoteur présente un projet immobilier en citant les enseignes Lidl, Darty, Decathlon mais aussi une clinique, des logements sociaux... "On a vu dans la presse que cela allait détruire 27 hectares du poumon vert de Bagnols", se remémore Thierry Vincent, qui note que cette quatrième zone commerciale aurait pu nuire au cœur de ville bagnolais. L'association se mobilise soucieuse de "préserver ce patrimoine environnemental" et lance une pétition qui recueillera plus de 900 signatures.

Le projet était déjà particulièrement fragilisé par une réaction en chaîne : "Ce qu'il s'est passé, c'est que le promoteur a prospecté, négocié avec tous les propriétaires. Il a signé des compromis de vente qui sont en train de tomber les uns derrière les autres car l'Unapei qui devait y construire est allée ailleurs", analyse le maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet. Il ajoute : "Je ne me réjouis pas car il y avait des emplois qui étaient derrière."

En plus, l'étude écologique a "révélé quelques sensibilités environnementales assez préoccupantes", indique le promoteur dans un courrier. Mais le coup de grâce au projet a été porté par le récent décret, précisé dans une circulaire du Premier ministre, Jean Castex, le 24 août. "En effet, le Gouvernement interdit désormais tous types de développement de centres commerciaux en périphérie des villes", est-il indiqué dans la lettre.

Il conclut : "Nous avons échangé avec le maire de Bagnols/Cèze qui a interrogé à son tour le Préfet. Ce dernier a indiqué qu'il n'était pas favorable à une implantation de centre commercial sur cette zone de la Ville. C'est donc avec un immense regret qu'en dépit de nos efforts et de nos moyens financiers mis en œuvre, nous devons abandonner ce projet." Une mort dans l'œuf pour un projet qui aura tout de même fait grand bruit.

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité