A la uneActualitésSociété

TRANSPORT Le retour de la ligne Alès-Bessèges est sur de bons rails

Arrivée des premiers kilomètres de rails de la ligne ferroviaire Alès-Bessèges ce mercredi en gare d'Alès-Tempéras. (Photo A-M Skora / DR)

Espérée depuis près d’une décennie par l’association des usagers de la SNCF du Gard et de nombreux locaux, la rénovation de la ligne ferroviaire Alès-Bessèges, destinée à désenclaver le nord du département, vient de franchir une étape importante de son processus avec l’accueil, ce mercredi, en gare d’Alès, de plusieurs kilomètres de rails.

« Huit ans après la suspension de la circulation et des années de bataille, on commence enfin à voir des choses concrètes », réagit Anne-Marie Skora, présidente de l’association des usagers de la SNCF du Gard, une entité qui œuvre au sein du collectif de défense de la ligne Alès-Bessèges. Accompagnée de plusieurs membres du groupement, elle a assisté ce mercredi à l’arrivée en gare d’Alès de plusieurs kilomètres de rails dédiés à la réhabilitation d’une voie de chemin de fer qui n’a plus acheminé de train depuis 2012.

« C’est une étape importante de la rénovation de la ligne car dans une dizaine de jours, il y aura à Alès l’équivalent d’un peu plus de la moitié de la voie puisque nous aurons bientôt sur place 19 kilomètres de rails, alors que la ligne complète en fera 31 », se réjouit quant à lui Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région Occitanie en charge des transports.

Une mise en circulation espérée avant 2026

Mais si les nouveaux rails de la ligne Alès-Bessèges peuvent être acheminés, quelques jours après une fastidieuse phase de débroussaillage qui s’est achevée mi-novembre, ils ne seront pas installés de sitôt. Le début de la pose ne devrait pas intervenir avant 2023 tandis que la mise en circulation n’est prévue que pour 2026. « Nous estimons que c’est trop tard mais l’État continue de demander des autorisations de mise en service comme si c’était une création de ligne. C’est une attitude exagérée puisqu’il s’agit en réalité d’une rénovation », regrette Jean-Luc Gibelin, grand artisan de cette avancée du dossier.

Même constat du côté d’Anne-Marie Skora qui se veut méfiante : « On est tout de même partagés. À la fois très heureux car on sent que la volonté est là, et en même temps on sait que tout peut être remis en cause aux prochaines élections régionales par exemple. » La représentante du collectif de défense apprécie par ailleurs « d’avoir été prise au sérieux dès le début, en étant intégrée à des réunions d’ordre technique, en présence d’élus locaux et de SNCF Réseau. »

Cinq allers-retours par jour

Si le coût global est estimé à plus de 60 millions d’euros, « nous considérons qu’il est trop élevé par rapport à ce qu’il y a à faire », indique le vice-président de la Région, collectivité qui a pris à sa charge le million d’euros nécessaire à l’opération de débroussaillage menée en octobre et au transfert des rails.

« Ce qui est important, c’est que cette étape a réveillé la mémoire des gens qui se sont ainsi souvenus que cette ligne a existé et qu’ils l’ont peut-être déjà prise, détaille Anne-Marie Skora pour justifier le combat acharné mené par son collectif depuis tant d’années. Cette voie ferrée va soutenir un vrai projet de territoire. Au-delà de dynamiser l’aspect touristique de la vallée de la Cèze, elle permettra à toute une population qui n’est pas forcément véhiculée de se rendre à Alès et de fait, engendrera un développement économique. »

S’il veillera à ce que « les travaux se fassent dans les temps », le collectif de la ligne Alès-Bessèges va aussi œuvrer à l’élaboration de la future grille horaire. « On va interroger un maximum de personnes pour que les horaires qui seront proposés correspondent le plus possible aux besoins des usagers », conclut Anne-Marie Skora. Chaque jour, dès 2026, les trains devraient effectuer cinq allers-retours entre Alès et Bessèges et deux supplémentaires entre Alès et Saint-Ambroix.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité