A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Valeureux et combatifs, les Gardois boutent les Varois hors du Parnasse

O'brian Nyateu et les Nîmois terminent en beauté cette année 2020 (Photo USAM)

 

L'USAM Nîmes Gard a bien terminé l'année 2020 en s'imposant 30-29 face à Saint-Raphaël au Parnasse. Dans un match tendu, rugueux, Nîmes a fait preuve de combativité jusqu'au bout pour gagner sur la plus petite des marges. 

Pour ce dernier match de l'année 2020, Nîmes peut compter sur le retour de son gardien titulaire Rémi Desbonnet qui débute. En revanche, Romain Tesio et Mohammad Sanad sont indisponibles sur l'aile droite. C'est donc le jeune Damien Gibernon qui assure l'intérim à ce poste. Il marque rapidement son premier but et se retrouve à la conclusion des contre attaques nîmoises. Même si dans ce premier acte, il bute deux fois sur Alexandre Demaille, le gardien varois, très en forme. Pour son premier match plein, le joueur du centre de formation livre une prestation plus que correcte avec un six sur neuf.

Les deux équipes se valent et aucune ne parvient à prendre le dessus (4-4, 8e). Les locaux ne bénéficient pas de l'exclusion de Johannes Marescot, le jeune ailier droit nîmois bute sur le portier adverse et Michaël Guigou heurte la barre transversale. À la moitié de ce premier acte, l'USAM bascule en tête. Adrien Dipanda reçoit deux minutes, Desbonnet remet la machine à arrêts en route et Luc Tobie puis Gibernon marquent dans le but vide (8-7, 15e). La partie se durcit, les duels sont plus tendus et les deux formations se répondent coup pour coup.

Sur cette période, Nîmes garde dans un premier temps son avance après une belle interception de Quentin Dupuy (11-8, 19e). On assiste à un joli face à face entre les deux derniers remparts qui chacun leur tour font valoir leur talent. Mais c'est Demaille qui a le dernier mot et qui initie le retour des visiteurs au score qui prennent même l'avantage juste avant la mi-temps (14-15). Les Nîmois rentrent aux vestiaires menés et sans Jean-Jacques Acquevillo qui quitte ses partenaires car touché à la cheville.

Une première prestation intéressante pour Damien Gibernon (Photo USAM)

Cette première production intéressante qui manque d'un peu plus d'efficacité galvanise les Usamistes qui reviennent avec le couteau entre les dents. Ils réalisent une grosse entame de seconde période en inscrivant un 3-0 grâce à un Guigou efficace au jet de sept mètres et Minel qui ose. Voyant son équipe largement dominée, l'entraîneur roumain Dan-Rares Fortuneanu décide de poser sitôt un temps mort. C'est surtout défensivement que les hommes de Franck Maurice affichent une certaine maîtrise. Teodor Paul arrête les deux premiers tirs qui lui sont destinés.

Quentin Dupuy porte cette défense qui repousse l'ennemi varois et contre ses assauts. Les Nîmois donnent le sentiment de mieux gérer la tension qui règne dans cette partie alors que les joueurs de Saint-Raphaël se précipitent et enchaînent les pertes de balle. Au trois-quart de la rencontre, l'USAM a toujours trois buts d'avance (22-19, 45e). Et malgré un Demaille en feu (17 arrêts au total), Nîmes ne faiblit pas. Le jeu défensif des visiteurs est rugueux et sur le banc, Yann Balmossière, l'entraîneur adjoint, calme ses joueurs et surtout Franck Maurice, qui prend quand même un carton jaune.

Valeureux jusqu'au bout

Il sait que la lucidité sera une des clés de la victoire dans ces dernières minutes incertaines. Le soldat Minel rend les armes après avoir reçu un tampon sur le bas du dos. La réussite de Guigou dans l'exercice du penalty (6/6), qui a tant manqué sur certaines échéances, montre toute son importance pour rester en tête (28-25, 54e). Ce qui fait la force des Nîmois dans ce money time, c'est que les rotations portent leurs fruits. Nicolas Nieto mais surtout O'brian Nyateu, dont les feintes pour éliminer avec facilité la défense nous ont manqué, trouvent la faille. Dans sa cage, le portier slovaque assure quelques parades décisives.

À moins de deux minutes du terme, les Gardois mènent de trois buts et le président David Tebib ordonne à ses joueurs : "on récupère le ballon." Le capitaine Rebichon s'exécute, chipe le ballon et fait mouche. La victoire tend alors les bras aux Usamistes qui vont se faire peur jusqu'au bout car les Varois réduisent l'écart. Ils résistent et s'imposent finalement d'un petit but sur le score de 30-29. Un succès qui permet à Nîmes de consolider sa sixième place et de partir en vacances avec le goût du travail bien fait. Et de profiter d'un repos bien mérité !

Corentin Corger

Lidl Starligue. 12e journée. Salle : Parnasse. USAM Nîmes Gard - Saint-Raphaël 30-29 (mi-temps : 14-15). Arbitres : M.M Buy et Duclos. Deux minutes à Nîmes : Tobie (22e), Hesham (51e). Deux minutes à Saint-Raphaël : Marescot (8e), Dipanda (14e, 59e), Melic (25e), Kolakovic (46e). 

USAM : Desbonnet (7 arrêts sur 23 tirs), Paul (6 arrêts sur 19 tirs); Derisbourg, Gallego (2/3), Rebichon (1/2), Nyateu (3/5), Gibernon (6/9), Dupuy (0/1), Guigou (8/11), Tobie (0/3), Acquevillo (2/4), Nieto (1/1), Minel (3/7), Hesham (4/9), Queiros. Entraîneur : Franck Maurice. 

Saint-Raphaël : Demaille (17 arrêts sur 43 tirs), Popescu (0 arrêt sur 2 tirs); Vojinovic, Mapu (1/2), Sarmiento (2/5), Kolakovic (2/2), Caucheteux (6/7), Bigard, Vigneron, Krakowski, Dipanda (3/8), Marescot (1/2), Melic (5/6), Gayduchenko (5/9), Paschal (4/5), Petit. Entraîneur : Dan-Rares Fortuneanu. 

 

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité