Actualités

BAGNOLS/CÈZE Privés de téléphone et d’Internet depuis septembre, les habitants de Bourdilhan sud n’en peuvent plus

Depuis trois mois, une dizaine d'abonnés d'Orange résidant aux chemins de Bourdilhan et de Cheisson, à Bagnols/Cèze, sont privés d'Internet et de téléphone fixe. (Thierry Allard / Objectif Gard)

Depuis le 26 septembre, une dizaine d'habitants des chemins de Bourdilhan et de Cheisson sont privés d'Internet et de téléphone fixe. Tous sont abonnés à Orange.

Plusieurs riverains se sont tournés vers l'équipe "relation citoyen" de la mairie de Bagnols, qui a fait remonter le problème à Orange en octobre. Le problème n'étant toujours pas résolu, les habitants se sont ensuite tournés vers l'association Préservons Bagnols, qui a elle-même signalé à nouveau le dysfonctionnement. Au bout de trois mois privés de réseau et à l'approche de fêtes de fin d'année confinées, souvent loin de leurs proches, les riverains aimeraient pouvoir compter sur une connexion rapidement.

Mais beaucoup n'y croient plus. Christian Gilo, résidant chemin de Cheisson depuis 14 ans, a compté : il a fait 11 signalements à Orange depuis septembre, tous consignés précieusement par écrit. "11 promesses non-tenues et non-expliquées", déplore-t-il. Il a fallu attendre octobre pour qu’une équipe technique de chez Orange intervienne sur zone pour réaliser un diagnostic, l'échéance du 7 décembre est fixée pour régler le problème. Finalement, elle sera repoussée au 28 décembre 2020. Dernière date communiquée.

Câbles dans l'herbe mouillée, poteau électrique dans le fossé...

Christian Gilo a relevé plusieurs éléments qui pourraient expliquer le dysfonctionnement de la ligne notamment un poteau téléphonique dans le fossé avec un boîtier de connexion ouvert et les fils qui pendent ou encore des câbles dans l'herbe mouillée. Sans preuve que cela vienne de là, le Bagnolais reste de bonne foi : "J'ai fait toute ma carrière dans la maintenance électronique dans les mines. Je sais que les pannes ne sont pas toujours faciles à trouver. Mais je préfèrerais que l'on me le dise, que l'on m'explique et qu'éventuellement, on s'en excuse", tonne le riverain, qui se désole du manque de communication d'Orange.

Il a longtemps essayé d'appeler le 39 00, vainement. "Ma compagne doit faire du télétravail, à Noël, on doit parler avec les petits-enfants sur Whatsapp... On est dans un contexte confiné, et voilà, la réponse que nous donne Orange." En attendant, la boutique Orange de Bagnols lui a offert 200 gigas de plus sur son téléphone portable afin de le relier à l'ordinateur pour bénéficier d'Internet. Mais il escompte une solution durable, d'autant que ce n'est pas la première fois que son quartier souffre de problèmes de connexion. Il recense au moins une ou deux pannes plus ou moins longues par an.

"On paye tous les mois une facture de 49,95 € alors qu'on n'a ni Internet, ni téléphone fixe"

Chez son voisin, Gaëtan Di Martino, également retraité, les journées paraissent longues à la maison : "Internet, on ne s'en sert pas avec ma femme mais c'est le téléphone fixe qui nous fait le plus défaut. On a beaucoup de gens en Italie avec qui on a l'habitude de s'appeler une ou deux fois par an. Là, on n'a plus de contact, surtout en période de fêtes." Sans parler de la télévision éteinte de force depuis septembre: "C'est notre seule distraction. Moi je pars à la chasse mais Madame, elle reste toute la journée à la maison..."

Lui aussi a passé de nombreux coups de fil à l'opérateur : "On a appelé je ne sais pas combien de fois. On ne téléphone plus à force. Il y a un problème mais lequel, je ne sais pas ?" Un autre voisin, Michel Bourget, soupçonne une ligne trop ancienne qui coûterait trop chère à refaire : "À chaque fois, on appelle un réparateur, il examine la box et tout le circuit jusqu'à l'extérieur. Le problème vient toujours de l'extérieur". Lui envisage franchement de changer d'opérateur : "On paye tous les mois une facture de 49,95 € alors qu'on n'a ni Internet, ni téléphone fixe. C'est pas une histoire d'argent mais de réseau."

Coups de fil de la banque, démarches administratives en ligne, prendre des nouvelles de ses proches... Tout un quartier est bloqué. "Tant qu'on a les portables qui fonctionnent, ça va. Mais c'est gênant. C'est presque un service public entre guillemets", relativise Michel Bourget.

Malentendu autour de l'élagage pour déclencher l'intervention ?

Du côté du cabinet du maire, on dit "appuyer les problèmes" des riverains auprès d'Orange. On souligne aussi qu'il est anormal de "faire traîner de façon anormale les délais" : "On peut comprendre que l'intervention prenne 15 jours à la limite, mais autant de temps, ce n'est pas entendable", déplore Jérôme Talon, directeur de cabinet du maire de Bagnols.

Contacté, le service communication d'Orange explique "qu'il faut changer un câble pour réparer" mais qu'un élagage sur le terrain communal est nécessaire avant intervention. Une demande de l'opérateur a été émise auprès de la mairie. Sauf que du côté de la Ville de Bagnols, on certifie que sur le périmètre concerné, il n'y a aucun terrain communal, ce ne sont que des terrains privés.

Une donnée prise en compte par le service communication qui a fait remonter pour débloquer la situation. Il pourrait ainsi revenir aux propriétaires de s'occuper de cet élagage autour de la ligne. Déjà en octobre, les techniciens d'Orange avaient réalisé une réparation provisoire sur la ligne "qui n'a pas tenue". Une solution pérenne va donc être mise en place pour éviter de "changer le câble à chaque fois qu'il y a un coup de vent". Quant à la date du 28 décembre, elle aurait été communiquée à titre "approximatif" : "Dès que l'élagage sera effectué, on intervient", assure-t-on à la communication d'Orange. Il va falloir encore un peu de patience aux riverains...

Marie Meunier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité