Actualités

GARD RHODANIEN L’Agglomération remet un chèque de 6 500 € à Knet Partage

Ce chèque de 6 500 € adressé à Knet Partage a été redistribué à quatre associations. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Ce chèque de 6 500 € adressé à Knet Partage a été redistribué à quatre associations. (Marie Meunier / Objectif Gard)

"Chaque fois que quelqu'un sur le territoire jette une canette dans un sac jaune, c'est pris en compte et c'est donné ensuite à l'association Knet Partage", a lancé le président de l'Agglomération du Gard rhodanien, Jean-Christian Rey, ce lundi en amont du conseil communautaire. L'association, présidée par Laurent Gautier, a reçu un chèque de 6 500 € grâce à cette opération. 

Une opération à double intérêt puisque cette somme est ensuite reversée à diverses associations et en plus, ce système de collecte rentre dans le cadre de la politique d'incitation au tri que porte l'Agglomération. "Plus il y a de tri, moins les ordures ménagères nous coûtent cher. Je vous rappelle que le mauvais tri coûte 800 000 € par an à la collectivité. Il y a donc de vrais enjeux économiques", explique Jean-Christian Rey.

À ces côtés, Laurent Gautier, le président de Knet Partage, à qui il tend le chèque. "Chaque année, on choisit des projets locaux et on aide des enfants un peu partout", explique ce dernier. Ces 6 500 € ont été partagés entre quatre associations des environs qui ont besoin de dons pour continuer leurs actions. Pour le bureau local de la Croix-Rouge française de Bagnols, cet argent va servir sur les missions auprès des enfants notamment sur la formation aux gestes qui sauvent et pour les maraudes du SAMU social.

L'équivalent financier de 250 000 canettes sera aussi remis à l'œuvre des pupilles pour les orphelins des sapeurs-pompiers de France, reconnue d'utilité publique : "C'est 1 359 enfants qui ont perdu leur père ou leur mère sapeur-pompier. C'est 878 familles que l'on soutient et, rien que pour le Gard, c'est 45 pupilles", indique le lieutenant-colonel Manoli Osnel.

Une autre partie sera reversé à Elga Wuys, habitante de Codolet et maman de Sorem, 8 ans, qui est atteint du syndrome Williams-Beuren, une maladie génétique rare concernant un cas sur 10 000 naissances : "On a beaucoup de frais d'ergothérapeute qui ne sont pas remboursés, qui représentent 1 600 € si on va à chaque séance."

Et enfin, la dernière part sera reversée à l'association "Le sourire de Kahyla", créée pour une jeune fille de l'Ardoise, elle aussi, touchée par une maladie orpheline. Caroline Daras, sa maman, raconte : "C'est une petite fille qui a eu des difficultés dès la naissance. Elle a eu une atteinte mitochondriale qui lui a touché le cerveau. Elle a des raideurs musculaires aux quatre membres, des crises d'épilepsie. Elle ne marche pas, ne parle pas, ne tient pas assise... C'est beaucoup de rendez-vous dans différents hôpitaux. Elle fait aussi de l'équithérapie à Lirac pour avoir un bon maintien de dos." Le don de Knet Partage viendra financer l'achat d'un véhicule médicalisé "qui coûte cher alors que nous n'avons pas d'aide", atteste la maman.

Marie Meunier

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité