A la uneActualités

FAIT DU JOUR Une mise en bûche pour Noël

Marie Di Grande, responsable de la pâtisserie Noailles aux Halles de Nîmes. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

La bûche est le dessert traditionnel des repas de Noël. Quoi qu'on en dise, c'est un incontournable. Au coeur des festivités, ObjectifGard vous propose une sélection de bûches à déguster aux quatre coins de notre département. Un article qui devrait, pardonnez l'expression, vous donner l'eau à la b(o)ûche.

Ce tour des bûches à découvrir, mieux encore à déguster, démarre en Terre d'Argence, à Bellegarde. Le rendez-vous est donné à la pâtisserie Au dessert du Roy chez Nathalie et Sylvain Dinger. C'est Madame qui nous reçoit dans la boutique où le téléphone ne cesse de sonner. Comment pouvait-il en être autrement, à quelques jours du réveillon de Noël ? Ce qui semble être évident pour nous est en réalité source d'interrogations et d'angoisse pour le couple. "Quinze jours avant, on a la boule au ventre, on est stressés, on se demande si on aura les commandes souhaitées", expliquait Nathalie Dinger rassurée lors de notre rencontre, le mardi 22 décembre, de voir son carnet bien rempli. Et d'ajouter amusée : "Maintenant, il faut les assumer". Au fil de la discussion, nous comprenons que nous pouvons faire confiance au couple et à son équipe qui travaillent sur ces fêtes de fin d'année depuis le mois d'août. Comme pour un feu d'artifice, la maison Dinger tient à offrir à ses clients un bouquet final des plus spectaculaires.

Nathalie Dinger, dans sa boutique "Au dessert du Roy" à Bellegarde. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

Et il y en a pour tous les goûts, de la bûche d'antan, une génoise roulée garnie de crème pâtissière au Grand Marnier et chocolat, enrobée de crème au beurre, à la traditionnelle de la maison présentée depuis 1995, La Royale. La cuillère plonge dans une mousse au caramel à la découverte de morceaux de pêches, le tout accompagné d'un coulis de caramel et d'un croustillant praliné. Mais il y a aussi les nouveautés, le fruit de la réflexion menée dès les vacances d'été terminées.

La bûche phare 2020 de la maison Dinger, façon traîneau du Père Noël. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

Parmi celles-ci, la bûche glacée en forme de traîneau du Père Noël. De la glace à la vanille est posée sur un biscuit sur lequel reposent des cubes de glaces (pistache, chocolat) et de sorbets (abricot, citron fraise) et de chaque côté du traîneau, des plaques de chocolat noir. Notez que chez les Dinger, tout est fait maison. "Cette création évoque le retour à l'enfance, le côté nostalgique. Parce que c'est un Noël assez particulier, on a envie, plus que jamais, de se faire plaisir ainsi qu'à nos enfants. C'est un émerveillement pour les yeux parce qu'il y a de la couleur. On a envie de cette magie cette année, d'apporter du bonheur sur la table". Cette bûche est présentée en format unique, six parts, pour le prix de 24 euros. La pâtisserie Au dessert du Roy à Bellegarde (2 bis rue Pasteur) est ouverte ce vendredi 25 décembre de 8h à 12h30. Une autre boutique est ouverte depuis 2017 à Beaucaire (11 quai du Général-de-Gaulle).

Montez à bord du traîneau, direction Bagnols/Cèze !

On vous a sélectionné trois adresses qui nous ont fait saliver. Notre regard s'est d'abord arrêté sur l'Arlequine, une bûche glacée toute rose surmontée de petites meringues et des copeaux de chocolat blanc. Un dessert très "girly" à retrouver à la Biolangerie, au 20, rue Gentil. Dedans un financier pistache avec croustillant, feuillantine et mousse framboise. Entièrement bio et faite maison bien sûr ! C'est une première pour la Biolangerie, qui n'a ouvert ses portes que depuis le 22 octobre. Il faut compter 36€ pour une bûche de 6/8 personnes. La Biolangerie est ouverte jusqu'à 13h ce 25 décembre.

L'Arlequine est une bûche glacée à la framboise, vendue à la Biolangerie, à Bagnols/Cèze. (Marie Meunier / Objectif Gard)

On redescend jusqu'à la place du Château où est installée une institution bagnolaise : la pâtisserie Clavier. Installée à Bagnols depuis 25 ans, elle est tenue par Daniel Clavier qui cumule pas moins de 43 ans de métier et un parcours riche d'apprentissage. Notamment lorsqu'il est parti travailler cinq ans aux États-Unis avant de passer par Le Teil, en Ardèche. Chaque année, il redouble d'imagination et de travail pour créer de nouvelles recettes de bûches. D'autant que le mois de décembre représente à lui seul un quart de son chiffre d'affaires annuel. En vitrine, on a flashé sur la Robusta et sa belle robe violette luisante aux reflets dorés. Elle se découpe en un biscuit au café, compotée de myrtilles et mousse légère à la noisette. Comptez 23€ pour 5-6 personnes. La pâtisserie Clavier est ouverte les 25, 26 et 27 décembre au matin.

La bûche glacée Robusta se découpe en un biscuit au café, une compotée de myrtilles et une mousse légère à la noisette. Vous pouvez l'acheter à la pâtisserie Clavier, place du Château. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Enfin, dernier arrêt bagnolais à la boulangerie Diard, au début de la rue Fernand-Crémieux. On a cette fois penché pour une bûche pâtissière traditionnelle au praliné. Une belle génoise avec crème pâtissière aromatisée au praliné, parachevée à la crème au beurre. Le tout - et c'est une chose importante - avec des œufs de plein air, des matières nobles pour un produit 100% fait maison. Un principe intransigeant pour ce jeune boulanger de 28 ans qui vient juste d'être labellisé "Boulanger de France". Il sera ouvert ce 25 décembre, toute la journée.

Parmi les bûches pâtissières que propose la boulangerie Diard, vous avez le choix entre chocolat, café, vanille, praliné ou Grand Marnier. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Le nord du département n'est pas en reste en matière de plaisirs gustatifs

À Alès, la chocolaterie Pépites des Cévennes implantée place Saint-Jean porte bien son nom. Son gérant, le talentueux et amical Cédric Croix « n'a jamais aussi bien travaillé que depuis le début de l'ère Covid. » Il faut dire que le lauréat du concours Gard Gourmand, qui avait reçu la médaille d'or pour son chocolat "Le Vauban" en 2019, mise sur la qualité. Plus de 200 bûches, pâtissières ou glacées, lui ont été commandées pour Noël. Et à en croire Cédric Croix, la bûche traditionnelle à la vanille de Madagascar avec double nappage de meringue et chantilly, décorée à l'heure de Noël (notre photo), est largement plébiscitée. Si l'établissement est ouvert ce matin jusqu'à 13 heures, mieux vaut avoir passé commande au préalable, car il n'y en aura pas pour tout le monde ! Mais ceux qui auraient manqué la première fournée auront une deuxième chance puisque la boutique rouvrira ses portes dès mardi pour le rush final jusqu'au jour de l'An.

Bûche de Noël à la vanille de Madagascar, au pied du pont du Gard chocolaté, dimensionnée pour dix personnes, à retrouver chez Cédric Croix, gérant du magasin Pépites des Cévennes à Alès. (Photo Corentin Migoule)

Terminus à Nîmes...

... Chez le pâtissier Lionel Noailles. Ce jeudi 24 décembre au matin, les gourmands ont dû prendre leur mal en patience pour atteindre le Graal. Du côté des Halles comme du boulevard Alphonse Daudet - la maison Noailles a deux boutiques à Nîmes - pendant plusieurs heures, la file d'attente n'a pas diminué. À tel point que dans la première, à 13h30, le présentoir était vide ou presque, il ne restait plus que trois bûches glacées, une Éclat glacé (glace noix de coco et sorbet mangue/passion) et deux Frisette Glacée (sorbets citron et fraise). "Dès 6 heures, on a eu du monde. Et ça a été comme ça toute la matinée", témoigne Marie Di Grande, responsable de la pâtisserie Noailles ouverte au mois de mai aux Halles de Nîmes. Une dizaine de bûches différentes a été proposée à la dégustation, mais celle qui a remporté le plus de suffrages est la "Noël Gims" (23€ la quatre parts et 34€ la six parts). Une bûche 100% chocolat avec des lunettes en décor ! Les deux boutiques nîmoises seront ouvertes ce vendredi 25 décembre entre 7h et 12h.

Marie Meunier (à Bagnols-sur-Cèze), Corentin Migoule (à Alès) et Stéphanie Marin (à Nîmes et à Bellegarde)

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité