Actualités

UZÈS Des mois éprouvants au centre hospitalier mais un engagement sans faille du personnel hospitalier

La directrice des soins Martine Montbrun et le directeur du Centre hospitalier d'Uzès Jean-Luc Montagne (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La directrice des soins Martine Montbrun et le directeur du Centre hospitalier d'Uzès Jean-Luc Montagne (Photo d'archives: Thierry Allard / Objectif Gard)

Le directeur du centre hospitalier d'Uzès, Jean-Luc Montagne, fait le point sur le covid dans l'établissement et dans les Ehpad qui en dépendent. En octobre et novembre, les Ehpad de Moussac et des Terrasses de Gisfort à Uzès avaient connu plusieurs cas de covid parmi les résidents. La situation y est maintenant maîtrisée mais c'est l'Ehpad de Redessan qui est désormais concerné par les cas positifs parmi les personnes âgées et le personnel.

Le directeur note "un bel état d'esprit des équipes" malgré "neuf mois éprouvants" : "La gestion de la première vague de covid-19 a montré la force collective des équipes de l’hôpital d’Uzès et de l’ensemble des Ehpad du SSIAD de l’HAD et des services d’accueil de jour mais aussi de tous les services transversaux (administration, pharmacie, technique, ECH, cuisine, magasin, flux…)."

Il poursuit : "Dans ce contexte très difficile, les équipes [...] font preuve d’un dévouement sans faille pour protéger nos aînés face à cette crise sanitaire, et apporter des soins, la sécurité, et le bien être pour rassurer et garder le moral des personnes âgées et des patients." Toutefois, il ne cache pas que la situation génère "de la fatigue, de l’anxiété, des incertitudes sur l’avenir".

Il se dit fier du travail des équipes et salue aussi aussi la solidarité dont ont fait preuve les commerçants et les associations du territoire. Désormais il sait que les équipes de l'hôpital et des Ehpad sont capables d'adapter leur "fonctionnement pour garantir la continuité des soins" et donc de faire face à une "situation inédite".

Tout le corps médical est aussi mobilisé pour la campagne de vaccination dans les Ehpad. L'établissement uzétien a fait une commande pour le début de l'année 2021 : "Nous espérons lancer cette campagne dès que possible, avec l’accord de l’ARS et l’organisation efficace du CHU de Nîmes (qui est établissement support, ndlr). [...] La campagne pourrait commencer dès la première quinzaine de janvier 2021 sur un EHPAD du CH d’Uzès."

Bien sûr, la vaccination, qui sera gratuite, n'est pas obligatoire et le consentement sera donc demandé aux résidents et aux familles. Mais elle pourrait s'avérer capitale au moment où Jean-Luc Montagne, comme beaucoup de membres de la communauté médicale, avance : "Nous allons certainement vivre un rebond de l’épidémie (3e phase) car la circulation virale semble inévitable après les fêtes de fin d’année." Alors, même avec vos proches, appliquez les gestes barrières et respecter le nombre de convives minimum à table.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité